PARTAGER

Les Lions Beach Soccer n’en peuvent plus. Acculés par leurs familles qui pensent qu’ils ont empoché leur prime après leur titre de champions d’Afrique, les partenaires de Al Seyni Ndiaye, qui se disent ignorés par le ministre des Sports un mois après leur sacre, ont tenu à rétablir la vérité.

Au moment où les représentants sénégalais auréolés de sacres continentaux ont droit aux honneurs, les champions d’Afri­­que de Beach Soccer broient du noir. Snobés par l’ancien Prési­dent Wade en 2008 malgré leur titre de champion d’Afrique, les poulains de Ngalla Sylla n’ont jamais été reçus au Palais présidentiel. Et leur quatrième sacre continental ramené récemment du Nigeria, depuis près d’un mois, n’a pas changé la donne. Pis, une rumeur circule sur leur compte soutenant que les Lions de la plage ont reçu une récompense du ministre des Sports, Matar Bâ.
Cela a du coup provoqué une colère chez les partenaires du portier et capitaine de l’équipe, Al Seyni Ndiaye, désigné pour rétablir la vérité. «Plusieurs Sénégalais pensent que nous avions reçu de l’argent de la part du ministre des Sports représentant nos primes suite au titre de champion d’Afrique décroché au Nigeria. Ce qui n’est pas le cas. Et au nom de mes partenaires, je tiens à préciser que nous n’avons reçu aucun kopeck, aussi bien du ministre Matar Ba que de l’Etat du Sénégal», dément catégoriquement le capitaine des Lions, désigné pour la quatrième fois meilleur gardien d’Afrique.

Seule la Fédération de foot…
S’estimant «oubliés» par les autorités, «plus préoccupées par la Can», les champions d’Afri­que, selon leur porte-parole, sont acculés par leurs familles qui croient qu’ils ont empoché leurs primes. «Seule la Fédé­ration sénégalaise de football nous a payé nos primes et perdiems. Nous n’avons rien à leur reprocher car ils ont toujours tenu parole.»
Pourtant, poursuit Al Seyni Ndiaye, le ministre des Sports, du moment où le Beach Soccer n’a jamais été récompensé, avait promis de leur octroyer «des primes spéciales» en cas de victoire finale à la Can. Une promesse, selon lui, confirmée par le vice-président de la Fédé foot, Abdoulaye Sow.

«Depuis l’accueil à l’aéroport, nous n’avons aucune nouvelle de Matar Ba»
Soutenant qu’il tarde encore à recevoir cette prime spéciale, le capitaine des Lions de signaler que leur dernière entrevue avec le ministre remonte à leur retour au Sénégal. «Depuis notre accueil à l’aéroport où il était présent, nous n’avons aucune nouvelle de Matar Ba», déplore-t-il. Avant de poursuivre : «Mais faut dire que nous ne sommes pas surpris de l’attitude du ministre car il avait déclaré qu’il n’était pas obligé de nous recevoir.» «Mais nous demandons qu’on nous remette nos primes de victoire. Nous sommes des patriotes et des responsables de familles», a pesté Al Seyni Ndiaye. Qui souligne que cela ne les empêcherait pas de continuer à défendre les couleurs sénégalaises, avec comme prochaine échéance le Mondial 2017, prévu aux Bahamas.

Le ministère des Sports : «Nous ne céderons pas au chantage»
Sur les ondes de la Rfm hier, le ministère des Sports a réagi par rapport à la sortie du capitaine des Lions du Beach Soccer. Selon le chargé de communication, Mbaye Jacques Diop, «le ministère ne doit pas de primes aux Lions de Beach Soccer». Avant d’avertir qu’ils ne «céderons pas au chantage».
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here