PARTAGER

A l’initiative du vice-président de l’Assemblé nationale, Abdou Mbow, le directeur général de la Société nationale des eaux du Sénégal (Sones) et le directeur de l’exploitation de la Sénégalaise des eaux (Sde) ont visité les quartiers périphériques de Thiès, qui souffrent d’un manque criard d’eau. Des mesures alternatives ont été annoncées, en attendant la mise en œuvre d’un projet structurant permettant à ces populations d’être connectées au réseau.
Par Ndèye Fatou NIANG
Correspondante

Le calvaire des populations de la Cité ouvrière et de Keur Momar Lo vont prendre fin d’ici quinze jours. L’annonce a été faite par le directeur général de la Société nationale des eaux du Sénégal (Sones). C’était en marge d’une visite de terrain dans ces quartiers périphériques de la ville de Thiès. Charles Fall fera savoir que quatre bornes fontaines seront mises en place dans ces deux quartiers. Car, déclare-t-il, «les populations de la ville de Thiès doivent disposer de l’eau potable en quantité et en qualité. Dans quinze jours, nous allons procéder à l’implantation de ces bornes fontaines dans ces quartiers complètement dépourvus de réseau d’eau pour permettre aux populations de bénéficier du réseau hydraulique. Les agents de la Sénégalaise des eaux (Sde) vont entamer le travail d’extension de réseau. D’ici les deux mois à venir, nous mettrons des bornes au niveau de plusieurs localités de la ville de Thiès pour soulager la souffrance des populations. Et ceci, en attendant d’aller vers une solution finale». Le patron de la Sones ajoutera que dans «le cadre du programme de branchements sociaux mis en place par l’Etat, 12 500 raccordements ont été effectués dans la région de Thiès». Concernant la Cité Ibrahima Sarr, ex-Ballabey où les populations étaient privées d’eau depuis 14 mois, Charles Fall indique que le forage F12, qui est en train d’être construit pour un montant global de 500 millions de francs Cfa, permettra aux populations de ladite cité et des quartiers environnants d’accéder à l’eau potable dans les meilleures conditions. Le vice-président de l’Assemblée nationale est, pour sa part, revenu sur le problème d’accès à l’eau de certains quartiers périphériques de la cité du Rail. «C’est une vieille requête des Thiessois. Et depuis 2012, le président de la République Macky Sall ne cesse de travailler à aider les populations thiessoises pour qu’elles puissent accéder à l’eau. Il y a eu énormément de problèmes d’accès à l’eau depuis 2008. Il y avait un déficit énorme du fait que Thiès est une ville calcaireuse. C’était un des problèmes qui ne facilitaient pas l’accès à l’eau. Aujourd’hui, il y a eu des évolutions majeures. Il y a des quartiers qui sont encore dans le besoin. Mais, je crois qu’avec la politique d’extension de l’eau qui est en train d’être déroulée par l’Etat du Sénégal, ce problème d’accès à l’eau sera très rapidement résolu», promet Abdou Mbow.

nfniang@lequotidien.sn