PARTAGER

La brouille qui existait entre le responsable moral des Moustar­chidines wal Moustar­chidati Serigne Mous­tapha Sy et le président de la République Macky Sall s’est dissipée et l’annonce de leurs éventuelles retrouvailles a été faite  par le responsable moral lui-même ce dimanche aux Champs de Courses de Tivaoua­ne où il tenait la conférence sur la célébration de la nuit du Prophète Mohamed (Psl).

(Envoyé spécial à  Tivaouane) – On pourrait s’attendre à des retrouvailles entre le chef de l’Etat et le responsable moral des Moustarchidines. Revenant sur les raisons de ce rapprochement entre lui et Macky Sall, Serigne Moustapha, qui recevait une délégation du gouvernement dirigé par Abdou Ndéné Sall lors de la causerie que son mouvement organise chaque année le lendemain du Gamou, a désigné l’ex-Pm comme étant l’artisan de ces retrouvailles avant de rappeler qu’il avait voyagé avec Mimi Touré dans le même avion en provenance de Johannesburg. «Elle m’a dit avec des mots très aimables qu’elle voulait qu’entre le Président et moi nos relations soient plus huilées : ’’Je ne crois pas qu’au Sénégal on puisse faire une chose qui  aboutisse sans t’y associer.’’ Ensuite, elle m’a dit : ’’Avec le mouvement que vous dirigez, c’est l’Etat qui doit prendre ses responsabilités pour vous accompagner. C’est pourquoi il faut que j’en parle au Président pour que vos relations soient plus fluides, en demandant si je pouvais lui donner mon accord’’», a rappelé Serigne Moustapha Sy.
Des propos qui vont tomber dans l’oreille de Macky Sall, qui va traduire ces propos en acte, dira le responsable moral des
Moustarchidines. «Il a envoyé son directeur de Cabinet, c’était au Gamou passé, ce dernier m’a tendu le téléphone après discussion pour me dire : «Le Président veut vous parler». Et le Président de me dire : ’’Marabout j’ai ta nostalgie’’, en wolof et je lui ai répondu : ’’Je comprends.’’ Pour vous dire qu’il n’y a pas de nuages dans mes relations avec Macky. Seule­ment dans une relation si vous écoutez ceux que vous ne devez pas écouter vous ne serez jamais avec ceux avec qui vous devriez être. Il y a des gens bons mais il y en a qui sont mauvais», a précisé le responsable moral des Moustarchidines.
Il invitera l’assistance et les Sénégalais à se souvenir des
propos de Serigne Cheikh Tidiane Sy, qui disait qu’au Sénégal il y a quatre catégories de gens : une qui aime la religion et la politique, la deuxième qui aime la religion mais déteste la politique, la troisième aime la politique mais déteste la religion et la quatrième n’aime pas la politique et la religion. C’est pourquoi il faut pouvoir discerner ces catégories de personnes et bien les gérer pour pouvoir évoluer au Sénégal. «Pour emprunter à Serigne Cheikh ses propos, le leader sénégalais a un problème de responsabilité. Car il y a des informateurs mais aussi il y a des menteurs. Il y a des gens qui, devant un responsable, disent toujours des choses qui plaisent tandis que d’autres disent toujours la vérité. Moi je suis comme ça, j’aime Serigne Cheikh et je le respecte. Je n’ai jamais accepté qu’on l’utilise Serigne Cheikh pour bafouer sa dimension».
Selon Serigne Moustapha Sy, sa relation avec Macky Sall ne date pas d’aujourd’hui mais du temps où ce dernier était le
ministre de l’Hydraulique. Une connaissance qui s’est faite par
l’entremise de Samuel Sarr qui a présenté Macky Sall au marabout pour qu’il règle son problème d’adduction d’eau au niveau de ses champs qui sont à Potou ; un problème qu’il a réglé dans l’immédiat.
Poursuivant son discours, Serigne Moustapha Sy précise que c’est cette relation qui a continué jusqu’à ce que M. Sall soit le ministre de l’Intérieur. «Vous avez vu lors de notre Université du Ramadan, il est venu seul sans garde du corps. Avec son discours, je ne vois pas de problème qui doit se poser. Nous voulons la paix et nous prions pour ça, le Sénégal a besoin de tout le monde», a soutenu le marabout. Qui a demandé avec insistance à ses fidèles d’être trop regardants sur les informations qu’on leur donne. Car il y a des gens qui ne sont là que pour semer la discorde. Il a affirmé que ce n’est pas un problème pour lui de voir Macky Sall et de discuter avec lui pour voir ce dont le pays a besoin.

«Mon père et Macky Sall m’ont demandé de me marier avec toi pour…»
A en croire le marabout, malgré le fait que son nom soit traîné dans la boue chaque jour, il n’y a rien de grave. Mieux, il trouve que sa rigueur fait que beaucoup de gens parlent de lui à travers l’internet sur des choses qu’ils ne maîtrisent pas. «Des gens viennent vous dire : «Moustapha Sy est violent» ; mais qui j’ai frappé? Récem­ment, on m’a reproché de revenir sur des choses passées qui pourraient causer des problèmes. On m’a reproché d’avoir critiqué Abdou Diouf. Est-ce que les gens savent ce qui s’est passé ? Que j’ai épousé sa fille, un mariage qui n’a duré que 8 mois. Un jour, elle m’a dit qu’elle s’est mariée avec moi parce qu’elle avait une mission à accomplir, son père Abdou Diouf et Macky Sall lui ont demandé d’accomplir cette mission qui consiste à me faire faire des choses pour qu’ils puissent accéder à moi, me dévaloriser. C’est elle qui me l’a dit, je le jure. Tout ce que j’avais besoin de savoir elle me l’a dit. Donc, si je parle de Abdou Diouf, il y a une bonne raison, mais parler, faire des commentaires alors que vous ne savez pas que les arguments de l’autre peuvent gâcher beaucoup de choses. C’est vrai ou ce n’est pas vrai, cela ne nous intéresse pas parce que j’en ai déjà fini. Mais du côté de Macky Sall, une chose similaire s’est passée et on lui a dit que c’est moi. Il faut qu’il soit serein peut-être que ce n’est pas de lui», a conclu  Serigne Moustapha Sy.
Le chef de la délégation gouvernementale Abdou Ndéné Sall a magnifié le rôle joué par le guide des Moustarchidines et son engagement dans les problèmes du Sénégal : «Le Sénégal a besoin de ses fils pour son développement. Il y a juste un déficit de communication mais vous connaissant le connaissant je sais que si vous discutez du pays… Dorénavant nous serons là présents dans tout ce que vous ferez, nous allons lui rendre compte. Vous êtes un bénéfice pour le Sénégal», a rappelé Abdou Ndéné Sall.
abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here