PARTAGER

La marche du collectif Noo lank a été autorisée. Elle partira ce vendredi de l’Ucad au rond-point de Poste Médina. Objectif : Orienter le maximum d’étudiants vers leur cause.

Libérer Guy Marius Sagna et lutter contre la hausse du prix de l’électricité : Telles sont les deux revendications du collectif Noo lank. Ses animateurs ont confirmé hier, en conférence de presse, une marche de protestation pour aujourd’hui. Une manifestation autorisée par l’autorité administrative et qui partira de la petite porte de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar au rond-point de Poste Médina. L’objectif pour cet itinéraire choisi par les manifestants est de rallier le maximum d’étudiants à leur cause et, par conséquent, accentuer la pression sur l’Etat. Pour les membres du collectif, Guy Marius Sagna est victime d’un «acharnement». «Il est le seul aujourd’hui isolé et séquestré par la volonté et le désir de Macky Sall, Samba Sall (Doyen des juges) et El Hadji Malick Sall (ministre de la Justice)», déplorent-ils. En fait, ils étaient 9 personnes à être arrêtées au même lieu et pour les mêmes raisons, mais le leader de Frapp/France dégage est le seul à n’avoir obtenu de liberté provisoire. Le collectif dénonce la restriction de ses nombres de visites, mais aussi qu’il soit détenu «dans la zone de haute surveillance où sont gardés les terroristes».
Thiat de Y’en a marre d’ajouter : «Qu’aucun Sénégalais ne trouve le prétexte de ne pas descendre dans les rues pour montrer son indignation et se battre pour Guy Marius Sagna ! Que chacun s’habille en rouge si vous n’avez pas de brassard rouge. Nous demandons aux taximen et aux chauffeurs d’émettre des sons de klaxon à partir de 15h.»
Le collectif Noo lank pense que si «l’Etat Macky Sall veut lutter contre la hausse du prix de l’électricité, il ne doit pas continuer à entretenir sa clientèle politique à travers des institutions inutiles comme le Hcct, le Cese, la Cndt ainsi que les ministres conseillers et chargés de mission qui ne sont d’aucune utilité pour les Sénégalais».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here