PARTAGER

Les jeunes du C25 ont annoncé la couleur mercredi. Toussaint Manga et Cie vont tester le rapport de forces aujourd’hui par une marche qui doit prendre départ de l’Université Cheikh Anta Diop au rond-point de la Rts. Ce choix n’est pas fortuit pour les cadets du C25. En effet, il y a fort à craindre qu’il mobilise davantage d’étudiants qui ont souvent un tempérament plus chaud et habitués aux affrontements avec les Forces de l’ordre. Et comme on dit dans leur jargon, au «front». C’est pourquoi il y a peu de chances que les jeunes de l’opposition voient leur itinéraire approuvé par l’autorité administrative. Surtout que certains d’entre eux comme Toussaint Manga, un ancien dirigeant gréviste, ne seront pas en terrain inconnu. Et le jeune «khalifiste» en a déjà mesuré l’enjeu. «Nous allons marcher du grand portail de l’Ucad jusqu’à la Rts. Nous ne sommes pas prêts pour changer l’itinéraire. Ce qu’elles (les autorités) doivent faire, c’est d’encadrer la marche et protéger les jeunes marcheurs», a averti Bassirou Samb.
Seulement, au-delà de cette détermination des jeunes, c’est tout un plan savamment dessiné et qui rencontre l’adhésion des aînés. «Le plan d’actions ne se limite pas qu’à Dakar puisque pas moins de dix manifestations simultanées sont prévues dans tout le pays. Il y a deux lots : le premier c’est ce vendredi, le deuxième la semaine prochaine. Certains leaders resteront à Dakar tandis que d’autres rejoindront les antennes régionales du C25. Ce sera au moins dans 6 régions dont Saint-Louis et Thiès», souffle un membre du C25.
hamath@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here