PARTAGER

Ousmane Sonko n’a pas fini avec ses révélations. Hier à l’occasion de la marche de la plateforme Aar li nu bokk, le leader de Pastef a déclaré que les 20% que détenait la société Kosmos sur les 30%, ont été vendus à la compagnie nationale Abu Dhabi. Une information qu’il dit avoir tirée d’African Intelligence.

Des gouttes sont tombées mais pas celles du pétrole. La plateforme Aar li nu bokk a dû d’abord faire face à la pluie qui s’est abattue hier à la place de la Nation (ex-Obélisque) pour ensuite battre le pavé et réclamer «la gestion démocratique» des ressources naturelles. C’est aux environs de 16 h 38 mn que la marche a débuté après que la pluie a arrêté de dicter sa loi. Sous une forte canicule, les manifestants ont pris la direction du rond-point de la Rts et pendant tout au long du trajet, les manifestants scandaient des slogans comme jeuug té réwmi takh (nous agissons pour l’intérêt du Peuple), soul pétrole douko téré khègne (vouloir étouffer l’affaire du pétrole est impossible).
Tout cela, devant les caméras des journalistes et sous le regard bienveillant des Forces de l’ordre. D’autres tenaient des pancartes où on pouvait lire : «On nous a volé notre palais mais la rue nous appartient», «un Peuple qui ne dit jamais non n’est pas victime, mais complice. Seule la lutte libère» ou encore «Macky dé-gaz».
Des hommes politiques étaient de la partie mais, c’est la présence de Ousmane Sonko qui est la plus remarquable. C’est exactement à 17 h 01 mn que le leader de Pastef a rejoint la foule qui lui a réservé un accueil électrique avec des «Sonko diereudieuf». Celui qui se réclame de «l’antisystème», reprend ses habitudes. Vêtu d’une chemise blanche assorti d’un chapeau, il fait une révélation. A l’en croire, «nous avons reçu un article d’African Intelligence qui souligne que les 30% que la société Kosmos détenait sur le contrat gazier, les 20% ont été vendus à la compagnie nationale Abu Dhabi». Il ajoute que «la priorité des Sénégalais n’est pas celui qui doit diriger l’opposition, ni encore que tel marabout est le disciple d’un autre marabout. La priorité des Sénégalais doit être la gestion des ressources que Dieu nous a données et qu’un groupuscule de Sénégalais le dilapident depuis les indépendances jusqu’à nos jours». Cependant il appelle à des mobilisations partout dans le pays.
Des mobilisations c’est ce qu’a réclamé également Barthélemy Dias. Le maire de Mermoz Sacré-Cœur appellent les manifestants à ne pas lâcher et que la plateforme Aar li nu bokk va aller plus loin. «Ce qui nous intéresse dans ce combat, ce n’est pas de drainer des foules. Certes c’est intéressant, mais ce qui nous intéresse est que les Sénégalais soient conscients qu’on est en train de détruire leur avenir. Nous exigeons au président de la République de renégocier les contrats pétroliers et gaziers. On est en train de parler de dix puits de pétrole et de gaz et les 6 mille milliards détournés proviennent de deux puits seulement», a déclaré M. Dias. Qui ajoute que Macky Sall ne veut pas renégocier les contrats parce qu’il ne veut pas la paix et qu’il est en train de préparer un troisième mandat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here