PARTAGER

Pour la libération de leurs camarades, les proches de Khalifa Sall et Barthélemy Dias ont manifesté hier.

Les proches de Khalifa Sall et de Barthélemy Dias ont marché hier. Ils ont réclamé la libération de leurs leaders. Le Ras­semblement pour la solidarité et l’unité dans la République (Rassure) et la Convergence socialiste ont dénoncé l’incarcération des maires de Dakar et de Mermoz-Sacré Cœur de la Place Douala, en face de l’ambassade de la Mauritanie, jusqu’au rond-point de la Rts, encadrés par les Forces de l’ordre qui ont barré la route pour éviter des débordements. Ban­deroles rouges, t-shirts blancs, ces «Sentinelles de la résistance» ont appelé à «rebâtir une conscience citoyenne pour réinventer la politique». «L’heure n’est pas au découragement, car à chaque fois que nous allons voir Khalifa Sall à Rebeuss, il nous accueille avec un grand sourire pour nous dire que c’est ça l’engagement, c’est ça la vie. Et c’est un exemple digne comme lui que nous devons tous suivre», assure Ababacar Mbaye, coordonnateur de la Convergence socialiste, le drapeau du Sénégal noué autour de la taille.
Sous l’œil vigilant des Forces de l’ordre qui ont bloqué la circulation tout le moment de la marche, une foule s’avançant avec calme, chante : «Libérez Khalifa ! Libérez Barthélemy ! Macky, dictateur !» Jean Paul Dias aussi était de la partie pour prêter main forte à son fils Barthélemy, aux côtés d’autres opposants comme Thierno Bocoum de l’Alliance générationnelle pour les intérêts de la République (Agir) et Palla Samba. «L’ensemble de nos camarades seront mobilisés comme un seul homme pour exiger la libération immédiate de Khalifa Ababacar Sall et Barthélemy Dias parce qu’ils n’ont rien fait», a dit le maire de Fann-Point E. Une forte massification s’est fait remarquer vers 17 heures jusqu’au rond-point de la Rts qui était la destination finale de cette manifestation. Le mouvement avertit le pouvoir en place et invite l’opposition à tenir tête à ce «régime dictatorial». Une autre marche est annoncée pour vendredi prochain et il en sera ainsi, selon les proches du maire de Dakar, tant que leurs camarades seront enfermés.
Khalifa Sall a été condamné à 6 ans de prison ferme pour escroquerie sur les deniers publics et faux et usage de faux alors que Barthélemy Dias a pris 6 mois ferme pour outrage à magistrat.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here