PARTAGER

Il y a de ses chansons qui éveillent les consciences. Deu­geuleu, un titre en wolof, qui veut dire «C’est vrai», en fait partie. Tiré de l’album Initié ou merci en Bambara, cette chanson a été « clippé » et a commencé à être diffusée depuis hier sur les télévisions sénégalaises. L’informa­tion est de la chanteuse, Maréma Fall elle-même. Elle a fait une visite de courtoisie avant-hier au journal Le Quotidien, accompagnée des membres de son staff et de son orchestre dont son guitariste, Mao Otayeck qui a arrangé ce morceau. Ayant choisi au hasard cette date de lancement de ce nouveau clip, la chanteuse souligne que Deuleugeu intervient dans un contexte lourd de tension. Pour elle, le moment est venu pour le faire passer sur la petite lucarne. Dans la mesure où dit-elle : «c’est un titre qui aborde la paix au Sénégal».
«J’ai chanté Deugeuleu pour mettre en valeur l’image d’un Sénégal en paix et qui restera toujours en paix. Par la grâce  des prières faites par les grands érudits  de notre pays.», explique la chanteuse qui ne désespère pas d’autant  plus que son œuvre contribue «à faire revenir à la raison  le président Jam­meh» qui s’est dernièrement illustré à travers une volte-face, contestant les élections ayant abouti à sa défaite face son concurrent, Adama Barrow qu’il avait pourtant félicité. Arrangé par son guitaris­te,  Mao Otayeck, Deugeu­leu est un morceau de quatre minutes. Et pour le mettre en image, l’île de Gorée et la  Médina ont servi de cadre. Mais pourquoi le choix de ces endroits ? Pour l’expliquer, la lauréate 2014 du prix Découvertes Rfi sort une explication assez persuasive. «J’ai choisi Gorée parce que c’est une terre de réconciliation et de paix.  Alors que la Médina un creuset de toutes les sensibilités», a-t-elle renseigné.

Les projets à venir
En attendant de finaliser son deuxième album qu’elle compte mettre sur le marché en fin 2017, Maréma Fall qui se préoccupe plus de la promotion de l’album Initié, confie avoir déjà en boite presque toutes les chansons de son prochain opus. Mais pour l’heure, elle prévoit une tournée internationale en Allemagne en mai prochain, où elle prendra part à Wolfsburg à l’«Africa festival». Ce sera, mentionne-t-elle, une opportunité de jouer sur une scène où s’est produite la star malienne, Salif Keïta. Ce voyage sera son deuxième passage en Allemagne après une première dans le cadre d’une tournée qui l’avait conduite cette année en Belgique, en France et dans la sous-région. Outre sa participation à l’Africa festival en Alle­magne, Marema animera prochainement au Cap Vert, une conférence sur les problèmes de l’immigration.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here