PARTAGER

Vendredi, le Président américain Donald Trump a mis la pression avant le vote pour la désignation du pays-hôte du Mondial 2026, programmé le 13 juin, en menaçant les pays qui voteraient pour le Maroc plutôt que pour le trio USA-Mexique-Canada. Interrogé par Reuters, l’instance dirigeante du ballon rond a répondu et mis en garde l’homme politique. «De manière générale, nous ne pouvons pas commenter des déclarations spécifiques en rapport avec le processus d’appel d’offres. Nous pouvons seulement nous référer au Règlement de la Fifa pour la sélection du lieu de la compétition finale», a indiqué la Fifa. Or, ces règles «contiennent un avertissement explicite contre les activités des gouvernements des pays soumissionnaires qui peuvent nuire à l’intégrité du processus d’appel d’offres et créer une influence indue sur le processus d’appel d’offres», rappelle Reuters. Reste à savoir si l’instance envisage des sanctions…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here