PARTAGER

Le dilemme de Hervé RenardHervé Renard doit faire avec un casse-tête dont il pouvait bien se passer. A un an de la Can 2019, plusieurs cadres des Lions de l’Atlas ont signé en Arabie Saoudite. Sachant que quelques mois après avoir pris les rênes de l’équipe nationale, Renard a déclaré que les joueurs du Golfe n’ont pas la priorité dans sa liste… Aujourd’hui, il se retrouve face à un sérieux dilemme.
En effet, M’bark Boussoufa est l’exception qui confirme la règle. Si un joueur choisit les pétrodollars, il sera privé de sélection. C’est ce que Renard laisse paraître sur ses listes. Le statut de vice-capitaine de Bouss oblige Renard à le sélectionner, même en jouant à Al Jazira (Emirats arabes unis). Or, ce n’est pas le cas des joueurs comme Nordine Amrabat (31 ans) ou encore Karim El Ahmadi (33 ans), qui n’ont toujours pas pris leur retraite internationale, mais ont choisi d’évoluer en Arabie saoudite.
Les vieux démons reprennent donc Renard. Alors qu’il a renoncé à convoquer des joueurs du calibre de Youssef El Arabi (deux fois meilleur buteur du championnat du Qatar) à cause de sa position envers les joueurs du Golfe, la situation actuelle des joueurs internationaux marocains pourrait le forcer à changer d’avis. En plus de Karim El Ahmadi et Nordine Amrabat, Mehdi Carcela et Nabil Dirar pourraient répondre aux sirènes des clubs arabes.
Car après tout, jouer dans la chaleur et l’humidité de la péninsule arabique c’est parfait pour préparer la Can qui se joue au Cameroun.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here