PARTAGER

Si le divorce est consommé entre Hervé Renard et la Fédération royale marocaine de football, les derniers arrangements financiers entre les deux parties s’annoncent difficiles. Et pour cause, la rupture du contrat de Renard, qui court jusqu’en 2022, obligera la Fédération à lui verser trois ans de salaire. Et selon les estimations du quotidien Al Ahdath Al Maghribia de ce 17 juillet, le montant total serait de 30,4 M Dirham (1,8 milliard Cfa) sur la base d’un salaire mensuel de 800 000 Dirham (48 millions Cfa). Un montant qui risque de passer à 40,5 M Dirham si le salaire de base est de 1,2M Dirham.
Pour arriver à un accord, le président Fouzi Lekjaa s’est réuni avec Hervé Renard pendant tout le week-end dernier. En l’absence d’un deal final, les deux parties se sont abstenues d’annoncer le départ de Renard, mais c’est sans compter sur certains médias qui ont fuité la décision du coach français. Pour mettre un terme à l’emballement des médias, Renard et la Fédé ont démenti l’information tout en avouant que des négociations étaient en cours.
De son côté le quotidien Al Massae du 17 juillet a annoncé que la décision de Renard de quitter les Lions de l’Atlas est définitive puisqu’il est rentré du Sénégal et serait en train de réunir ses effets personnels dans le but de quitter le Maroc vers l’Arabie Saoudite. Al Massae précise que Renard bénéficie d’une clause dans le contrat le liant à la Fédération, en vertu de laquelle il ne sera pas dans l’obligation de verser des indemnités à son employeur même s’il met fin au contrat de façon unilatérale après la Can.
Avec Le360

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here