PARTAGER

Pressenti pour être un des fers de lance de la sélection marocaine à la Coupe d’Afrique des Nations qui démarre le 21 juin, Abderrazak Hamdallah n’ira pas en Egypte avec les Lions de l’Atlas. Officiellement, le forfait du buteur d’Al Nassr est dû à des blessures au dos et à la hanche. Telles sont les raisons invoquées par la Fédération royale marocaine pour justifier le départ du joueur.
Mais la vérité qui se cache derrière ce forfait est différente de ce qu’on veut bien nous faire croire. Si Hamdallah a quitté la Tanière aujourd’hui, ce n’est pas pour raison médicale. Comment expliquer qu’un joueur ayant joué 45 minutes essaye de tirer un penalty en fin de match s’il est blessé ? Cela ressemble fortement à une blessure diplomatique.
Selon nos informations, Abderrazak Hamdallah a pris lui-même la décision de partir et de ne pas participer à la Can. Et ce, pour de multiples raisons. Face à la Gambie (0-1) en amical, l’attaquant d’Al Nassr souhaitait porter le numéro 9 et a pris ombrage de ne pas être exaucé. Remplaçant au coup d’envoi, il participe à la deuxième mi-temps de ce match amical et se porte volontaire pour tirer le penalty sifflé à la dernière minute en faveur du Maroc. Mais Fayçal Fajr, tireur numéro 1 des Lions, s’empare du ballon et s’ex écute. C’est cet épisode qui a fait déborder le vase pour Abderrazak Hamdallah.
L’homme aux 49 buts en 33 matchs cette saison en Arabie Saoudite estime qu’il aurait dû tirer ce penalty, histoire de se mettre en confiance pour son retour en sélection. Mais une hiérarchie existe chez les Lions de l’Atlas et celle-ci doit être respectée, justement pour éviter les conflits.
Malheureusement, il se trouve que Abderrazak Hamdallah n’en est pas à son premier coup de sang pour des raisons similaires. C’est un récidiviste.
Le prolifique buteur d’Al Nassr a choisi de jouer sa carte personnelle au détriment du collectif. Après avoir décliné une convocation en mars dernier alors que le Maroc affrontait le Malawi, puis l’Argentine, Abderrazak Hamdallah vient d’écrire un nouveau chapitre de son histoire tumultueuse avec les Lions de l’Atlas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here