PARTAGER

La Fédération royale marocaine de football (Frmf) a refusé la demande émise par plusieurs clubs de l’élite visant à assouplir les règles relatives au recrutement, par les équipes marocaines, de joueurs étrangers. Détails.

La Fédération royale marocaine de football (Frmf) a opposé une fin de non-recevoir aux clubs marocains qui souhaitent voir la règle relative à l’achat par les équipes marocaines de joueurs étrangers modifiée, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghribia dans son édition du week-end des 21 et 22 juillet.
Rappelons en effet que plusieurs clubs marocains ont éprouvé beaucoup de mal à recruter de nouveaux joueurs africains à cause de la règle qui impose aux clubs marocains de n’engager que des joueurs africains qui ont à leur actif plus de dix sélections en équipes nationales de leur pays d’origine.
L’argument principal avancé par l’instance dirigée par Fouzi Lekjaâ est la volonté de la Frmf de maintenir un haut niveau de compétitivité du championnat marocain en ne faisant signer que de très bons joueurs africains capables d’apporter une valeur ajoutée et relever le niveau du championnat. La Fédé avait pourtant fait un pas en direction des clubs marocains en acceptant, la saison dernière, de supprimer la règles des dix sélections pour les joueurs venant d’autres continents que celui africain.
Cette dernière réforme a d’ailleurs permis à nombre de clubs marocains d’engager des joueurs étrangers provenant notamment d’Amérique latine, dont des pays comme l’Argen­tine ou le Brésil. Sans parler des dernières recrues provenant de Serbie ou de Palestine engagées par le Hassania d’Agadir. Pour sa part, le joueur sénégalais du Raja, Ibrahima Niasse, a été obligé de fournir son passeport français aux dirigeants du club pour pouvoir être recruté par les Verts, sans avoir à justifier 10 sélections au sein des Lions de la Téranga.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here