PARTAGER
Abdelilah Benkirane, chef du Pjd, a été reconduit comme chef du gouvernement le 10 octobre 2016.

Depuis la ville de Zouerate en Mauri­tanie, le chef du gouvernement marocain a dénoncé les paroles «irresponsables» de Hamid Chabat et appelé à tourner la page de ce qui restera un véritable couac dans les relations entre les deux pays.

Toute la presse mauritanienne en a fait ses gros titres ce 28 décembre. Le chef du gouvernement marocain, Abdelilah Ben­kirane, rencontre le président mauritanien, Mohamed Ould Abdelaziz ! Il est venu lui remettre un message «de fraternité» de la part du roi du Maroc suite à l’incident diplomatique provoqué par le numéro 1 du parti de l’Isti­qlal, Hamid Chabat, qui a déclaré le 24 décembre que la Mauritanie était une terre marocaine.

Le mea culpa marocain
À l’issue de cet entretien qui a eu lieu dans la ville de Zouerate, dans le nord de la Mauritanie, le chef du gouvernement marocain a fait une déclaration à la presse mauritanienne dans laquelle il a enfoncé encore plus l’imprudent Chabat en assurant que ses déclarations n’engageaient que lui. Appelant les autorités de Nouakchott à oublier cet incident, il a déclaré que les relations entre les deux pays sont appelées à s’améliorer dans le futur pour que «chaque Mauritanien se sente chez lui au Maroc et que, vice versa, chaque Marocain considère la Mauritanie comme son deuxième pays».
Suite aux demandes de réconciliation émises par le pouvoir marocain depuis l’éclatement de cet incident, samedi 24 décembre, la tension semble être retombée. Une réconciliation à laquelle ont contribué les partis d’opposition mauritaniens qui ont appelé les deux pays à la sagesse au nom de l’histoire qui les unit. Lors d’une conférence de presse, Ahmed Ould Daddah, président du Rassemblement des forces démocratiques (Rfd), le plus grand parti d’opposition, a estimé que comme les plus hautes autorités du Maroc ont désapprouvé les paroles du secrétaire général de l’Istiqlal, «il est temps de tourner la page et d’aller de l’avant».
jeuneafrique.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here