PARTAGER

La crise sanitaire née de la pandémie du Covid-19 ne freine pas pour autant les ardeurs des meurtriers et autres agresseurs qui continuent de sévir à Thiès. Après l’assassinat de Marième Diagne et de Khady Diouf, respectivement les 7 et 15 mars 2020, Massaer Diack a été froidement tué à coups de couteau en plein jour au quartier Hersent.

C’est un meurtre en pleine crise du Covid-19. C’est le dramatique spectacle qu’ont connu hier les Thiessois, vers 11h 30, au quartier Hersent, à l’intérieur de l’hippodrome Ndiaw Macodou Diop, ex-Champs de Courses. La victime, Massaer Diack dit Ngoumba, âgée de 28 ans et ferrailleur de profession au marché Moussanté, a été tué à coups de couteau par un individu non encore identifié qui s’est fondu dans la nature. Selon les premiers éléments de l’enquête, «les coups portés sur les artères du poignet et sur le côté gauche près du cœur de la victime lui ont été fatals. Il a succombé quelques minutes après l’agression», selon Kader Ndiaye, membre du Comité de gestion des Champs de courses et de l’Organisme départemental de coordination des activités de vacances (Odcav). «J’ai été alerté à 11h 30 –hier) par l’un de mes amis. Il a vu un de nos chauffeurs, Mame Mor, en train de poursuivre un homme en fuite qui avait à la main un couteau. Ce dernier venait juste d’agresser un individu qui fréquentait souvent l’hippodrome après son boulot. Nous l’avons trouvé allongé un peu à l’extrémité du terrain de handball. Il y avait du sang partout autour de lui et il agonisait. Nous n’avons pas pu rattraper son agresseur parce qu’il était beaucoup plus rapide que nous. Il s’est enfui juste après son forfait par l’autre porte de l’hippodrome qui donne sur le quartier Hersent», dit-il.
Le corps de la victime, domiciliée au quartier Darou Salam sis à la commune Est, a été déposé à la morgue de l’hôpital Amadou Sahir Ndiéguène de Thiès. Une enquête est ouverte par le commissariat du 1e Arrondissement de Thiès. En attendant la lumière sur ce énième meurtre, l’opinion thiessoise continue d’être secouée par la recrudescence des meurtres. Une ville tristement célèbre par ses nombreux cas de vols à main armée et souvent en plein jour, entre autres actes de grand banditisme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here