PARTAGER

Les Libéraux de Matam ont procédé au lancement officiel de la candidature de Karim Wade à la Présidentielle de 2019. Et c’est Abdoul Malal Diop qui l’a annoncé mercredi, lors d’un meeting à Oréfondé. Le responsable du Pds a d’ailleurs confirmé l’arrivée prochaine de leur candidat, exilé au Qatar depuis sa libération. «Nous lui avons parlé, il se porte bien. Il est en train de se préparer pour son retour. Karim va se présenter à la Présidentielle de 2019», assure-t-il. L’ancien ministre des Sénégalais de l’extérieur sous le régime libéral estime ainsi devoir rendre la monnaie au Président Wade. «Ma présence à Oréfondé, ce n’est pas pour occuper des postes, car j’en ai déjà occupé, que ce soit dans la diplomatie, dans le gouvernement ou ailleurs. Tout cela a été rendu possible par la grâce de Dieu et Me Abdoulaye Wade qui a eu confiance en moi en me confiant de hautes responsabilités. Je suis venu donc payer une dette morale contractée auprès de Wade», précise-t-il devant des responsables libéraux venus de Kanel, Ourossogui et d’autres localités de la région de Matam. M. Diop n’a pas manqué à cette occasion de s’attaquer au parti au pouvoir. «Le Fouta doit changer. Et pour ce faire, il faut recourir à l’éducation et au travail en aidant la jeunesse dans la création d’emplois, seul gage du développement de la zone. Des responsables politiques du Fouta ont organisé des meetings dont les coûts sont estimés à des centaines de millions», a-t-il regretté.
Abdoul Malal Diop a par ailleurs dénoncé l’accaparement des terres. «Il paraît qu’il y a des responsables qui privent les Foutankés de leurs terres pour les offrir à des Marocains, des industriels étrangers de façon générale. Le cas de Fanaye est encore frais dans les mémoires. Les responsables politiques actuels pensent que l’argent peut tout résoudre. Le Fouta est la contrée la plus pauvre du Sénégal et qui n’est épargnée de la famine que grâce aux vaillants émigrés qui assurent la dépense quotidienne de nos familles», avertit-il.
d.dem@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here