PARTAGER

Après la publication officielle des listes pour les Législatives, l’heure est à la mobilisation pour le triomphe de la liste Benno bokk yaakaar au soir du 30 juillet prochain. Rester dans le sillage des scrutins précédents – que nous avons toujours remportés haut la main – est le challenge qu’il nous incombe de relever dans une démarche républicaine et patriote, en portant les performances du Sénégal émergent, marquées par des agrégats macroéconomiques probants et une croissance soutenue.
Seul l’intérêt général doit être le moteur de la dynamique de groupe de notre coalition riche de ses idéologies, de sa taille et de sa durabilité – une première dans l’histoire politique du Sénégal. Depuis 2012, un sursaut patriote a été le catalyseur d’une volonté de défendre la République face à l’aventure et la tentative de dévolution monarchique du pouvoir. Fort d’une légitimité populaire, politique et sociologique incontestable, le Président Macky Sall a relancé depuis son accession à la Magistrature suprême le projet d’un Sénégal fier de lui-même, riche de ses enfants et de ses potentialités, vers l’émergence. Aujourd’hui, il s’agit de désigner la représentation parlementaire qui doit accompagner la transition entre les deux mandats «incha Allah» du Président Macky Sall, alors que moins de deux ans nous séparent de la Présidentielle de 2019. Naturellement, c’est cette base législative – que nous espérons la plus forte possible – qui devra accompagner l’Exécutif, voter ses lois, contrôler l’action gouvernementale et assurer les victoires d’aujourd’hui et de demain pour notre leader, pour le succès du Sénégal.
L’heure est donc à la mobilisation, car ces scores ont toujours été possibles grâce à l’engagement et l’implication de tous les leaders politiques de la zone, unis et solidaires pour consolider les acquis et le pouvoir du Président Macky Sall, en faisant fi des ambitions et intérêts crypto-personnels.
Nous restons convaincus qu’il ne pourra en être autrement à Matam lors de cette échéance législative cruciale qui devra conforter l’assise de notre parti et notre coalition dans cette partie du Sénégal.
Dans cette région, les résultats des investissements sont palpables dans les secteurs agricole, sanitaire et scolaire. Les réalisations dans le domaine de l’électrification rurale et l’érection de pistes rurales pour le désenclavement de plusieurs zones sont aussi visibles et ont fini de convaincre les populations, jadis sevrées dans le partage des richesses nationales, de la pertinence de notre démarche et de la justesse de nos choix.
Matam, notre terroir, symbolise à plus d’un titre les attentes et les espoirs de tout un Peuple. Ici, le Yoonu yokkuté a fermement pris pied. Il a grandi et germé ; comme notre fleuve qui donne vie à notre région et à notre pays, des affluents sont venus grossir ses eaux pour donner le Plan Sénégal émergent. Ces Législatives doivent être une opportunité pour Matam de battre ce tempo, le tempo de l’émergence.
Aujourd’hui plus que jamais, nous devons aller de l’avant pour avoir une victoire éclatante au soir du 30 juillet et conjuguer au passé les déceptions nées des investitures au cours desquelles se sont exprimées les ambitions légitimes des uns et des autres.
Il est salutaire que la sélection des candidats ait été faite par le Président himself surtout dans un contexte national de contestations allant jusqu’à la violence un peu partout sur l’étendue du territoire du fait de ces investitures ; son statut de leader lui a conféré ce devoir d’arbitrage et ce droit du choix final de la liste des candidats eu égard à la situation de quasi impasse observée dans les 45 départements du pays. Seul ce schéma était susceptible de nous éviter le chaos…
La connaissance des profils et la stratégie politique définies sous sa responsabilité ont sans aucun doute permis au Président de procéder à la sélection de la meilleure équipe possible pour ces investitures.
C’est en cela que l’arbitrage du Président est salutaire et doit être applaudi, appuyé et accompagné pour une victoire éclatante, portée par un bilan plus que positif et porteur d’espoirs pour notre pays.
Il ne reste donc plus qu’à nous soumettre à ce choix. Cela, dans l’intérêt général du parti et de la coalition Benno.
C’est dire qu’en ce qui me concerne, j’adhère totalement et sans condition aux choix qui ont été opérés et me mets déjà sur le terrain pour battre campagne et participer au triomphe de nos candidats à Matam, du triomphe de nos idéaux et de ces choix, car la victoire du Président Macky Sall doit demeurer l’essence du militantisme politique au sein de notre parti qui est un engagement citoyen au profit du développement du Sénégal.
Bien sûr, nous aurions accepté avec plaisir et honneur d’être investi sur les listes électorales pour ces élections législatives. Cependant, nous comprenons, concevons et acceptons que tout le monde ne puisse être investi comme cela semble être le souhait de l’ensemble des acteurs politiques sur l’étendue du territoire
Cette dynamique qui est impulsée par un capitaine et chef d’équipe doit faire fi des intérêts crypto-personnels. C’est le sens – nous le pensons – de cette reprise en main de l’initiative politique locale par le président de la République dont le bilan mérite d’être plébiscité par une majorité écrasante à l’Assemblée nationale pour lui permettre de gouverner tranquillement et concrétiser le Plan Sénégal émergent.
Cette victoire est à portée de main si tous les leaders, guidés par l’intérêt général, descendent à la base pour convaincre les électeurs que Benno bokk yaakaar est la clef de la stabilité politico-institutionnelle de notre pays. Ensemble pour une éclatante victoire le 30 juillet !
Abdoul Doudou LY,
Doumga Ouro Alpha
Apr Matam

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here