PARTAGER

Le village de Thiancone Hiraye dans la commune d’Ogo, département de Matam, a réceptionné samedi dernier un lot important de matériels médicaux et des outils informatiques dont le coût global est estimé à plus de 50 millions de francs Cfa.

Mdi technologies, société spécialisée dans le secteur de l’industrie (automobile, agro-alimentaire, aéronautique…) en France, présente également en Turquie, au Maroc et dans d’autres pays, s’investit dans l’humanitaire. L’entreprise dirigée par Mamadou Diop dont les initiales portent le nom (Mdi technologies) vient de créer son Association Mdi Sénégal. Elle s’était engagée à doter l’école de Thiancone Hiraye et la case de santé du village de matériels et d’équipements. Chose promise, chose due. Mdi technologies a ainsi joint l’acte à la parole.
Le premier objectif de Mdi technologies pour le Sénégal étant de contribuer à l’amélioration du système éducatif et surtout du secteur de la santé, cela semble déjà atteint. Thiancone Hiraye est un village qui ne dispose pas encore d’électricité ni d’eau potable (forage en cours de construction). La localité dispose seulement d’une école primaire de 500 enfants.
Dans le domaine de la santé, il y a une petite case où travaillent 9 personnes en permanence et bénévolement, dont 6 «les itinérants» vont dans les maisons pour les personnes malades, âgées qui ne peuvent pas se déplacer. Dans l’armoire qui se confond à la pharmacie, 3 boîtes de médicament et 1 paquet de coton. 3 accouchements par jour parfois, et un seul lit plus que rudimentaire pour accoucher.
Lors de son premier séjour au Sénégal, Mdi Sénégal avait constaté tous ces manquements. De retour en France, la structure a organisé une campagne de levée de fonds. Celle-ci a permis de récolter des dons en matériels informatiques (ordinateurs, imprimantes, photocopieuses), mais aussi pour la case de santé, tout un lot de matériel médical composé de lits, de matelas, des tensiomètres, du matériel de stéthoscope, des fauteuils roulants pour handicapés, et d’autres matériels de soins pour la santé des nouveau-nés dont le coût global est estimé à plus de 100 mille euros, soit environ 65 millions de francs Cfa.
C’est dans une semi-remorque de douze (12) tonnes que le matériel est arrivé au village de Thiancone la semaine dernière. Même s’il y a eu quelques complications pour sortir la semi-remorque du port Dakar, cause d’exonération, celle-ci a été finalement disponible grâce au soutien des autorités locales, le maire de la commune d’Ogo notamment, mais aussi avec la compréhension du directeur des Douanes, Oumar Diallo.
La cérémonie de réception s’est déroulée samedi dernier en présence du maire d’Ogo, Amadou Kane Diallo, en compagnie d’une forte délégation, du tout nouvel Inspecteur d’académie de Matam, Mbaye Babou, qui a effectué à l’occasion sa première sortie depuis son arrivée récente dans la région. Il y avait aussi l’Inspecteur de l’éducation et de la formation (Ief), Bamba Seck.
Si le maire d’Ogo a déclaré Mamadou Diop citoyen d’honneur dans sa ville, compte tenu de son engagement à investir au profit de la communauté en créant des emplois, mais aussi d’aider les populations à accéder aux soins et à une éducation de qualité, il n’en demeure pas moins pour l’Ia Mbaye Babou qui, au nom du gouverneur de la région et du ministre de l’Education nationale, a remercié le bienfaiteur pour son soutien à l’école sénégalaise et aux fils de son terroir. Selon l’inspecteur d’académie, le geste s’inscrit dans l’appel du Président Macky Sall au retour au royaume d’enfance pour rendre à l’école et à la communauté ce qu’elle nous a déjà offert étant tout petit.

Un investissement de 200 millions bloqué par l’absence d’électricité et de la connectivité
Il faut dire qu’à Thiancone Hiraye, l’absence d’électricité et du réseau mobile et internet constitue un véritable frein pour l’investissement annoncé par Mdi technologies. En effet, si le groupe avait annoncé au mois d’octobre dernier l’installation d’une usine pour un coût de 200 millions et la création de quelque 50 emplois dans la zone au mois de février 2018, cela n’a pu se concrétiser pour l’heure. L’absence d’électricité et internet est donc la principale cause qui a retardé le démarrage du projet d’installation de fours solaires pour la fabrique de pains et autres produits issus de l’agroalimentaire.
Mdi technologies compte s’investir et investir dans la région de Matam pour soutenir le Président Macky Sall dans le cadre de son programme du Plan Sénégal émergent (Pse). Ce qui fait dire au Président directeur général de Mdi technologies, Mamadou Diop, que ce don de matériels n’est que le début de leurs actions et intentions pour Matam et le Sénégal en général.
d.dem@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here