PARTAGER

Même s’il reste un «soutien» de Macky Sall, l’ancien Pcr de Nabadji Civol a décidé de rejoindre la coalition Diappo liggeyal sunu reew de Djibo Leyti Kâ. Oumar Mamadou Dème, leader du mouvement Diwaan, promet de contribuer à la victoire de Benno bokk yaakaar aux prochaines Législatives.

Djibo Kâ étend ses tentacules dans le Matam. Et surtout à Nabadji Civil, fief du milliardaire de l’Apr, Abdoulaye Salli Sall. Le secrétaire général de l’Urd a, en effet, réussi à décrocher le leader du mouvement Diwaan qui rejoint ainsi la coalition Diappo liggeyal sunu reew. Une sous-coalition de Benno bokk yaakaar qui promet, devant ses militants et sympathisants venus de la commune de Nabadji Civol, d’Ourossogui, de Kanel et Matam, de participer à la victoire de la majorité présidentielle aux prochaines Législatives, mais aussi à la réélection de Macky Sall dès le premier tour. Oumar Mamadou Dème, ancien Pcr de Nabadji Civol, qui a ainsi répondu à la main tendue de Djibo Leyti Kâ, appelle les acteurs politiques à «ne jamais céder la place aux invectives et à la prolifération des tendances politiques». Devant plusieurs membres de son mouvement, il ajoute : «Diappo liggeyal sunu reew et Benno bokk yaakaar constituent un rassemblement de forces, de mouvements et d’acteurs con­vaincus que le changement commence d’abord par l’unité et l’entente.» Le mouvement Diwaan dit être «satisfait du travail qui est en train d’être effectué par le régime actuel» et réitère son «soutien» et sa «loyauté» au Président Macky Sall. Celui que des jeunes de Ndouloumadji appellent affectueusement «Monsieur Pse» est un opérateur économique qui s’investit dans l’agriculture, l’élevage et l’action sociale et qui a fini de gagner la sympathie des jeunes et des femmes.
Djibo Kâ, à son tour, pense que le Président Macky Sall, «compte tenu de ses réalisations, mérite un second mandat», appelant les militants à «se tenir debout» pour «assurer d’abord une large majorité à Benno bokk yaakaar, mais aussi la réélection du Président Sall dès le premier tour».
d.dem@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here