PARTAGER

Des cadres de l’Apr de Matam, notamment de Kobilo, brandissent le vote-sanction contre la liste de Bby. Au cours d’un meeting, ils ont dénoncé leur «mise à l’écart» dans les investitures et avertissent qu’ils ne seront plus de «simples figurants».

Des cadres de l’Alliance pour la République du Bosséa (Matam) ont organisé un meeting à Kobilo pour dénoncer leur «mise à l’écart» dans le choix des deux candidats du département. «Nous n’accepterons plus de faire de la simple figuration. Nous nous engageons auprès du président de la République, mais pour ces élections législatives, si nous ne sommes pas consultés, nous allons croiser les bras», menace El Hadji Thimbo qui accuse des personnes «tapies dans l’ombre qui divisent pour mieux régner». Ousmane El Hadji Ka, un autre Apériste de ce village de la commune de Dabia, prône de «larges concertations» pour le choix des deux candidats de Benno bokk yaakaar. «Nous n’accepterons pas que le travail que nous abattons pour l’intérêt du parti soit bafoué. Ces élections sont capitales pour l’Apr et il est temps de corriger les erreurs pour éviter une mauvaise surprise», prévient M. Ka.
Venu prêter main forte à ses camarades de parti, Mamadou Elimane Kane ne cache pas sa colère et met en garde le député-maire des Agnam. «Si nous ne sommes pas associés aux investitures, nous ne voterons pas la liste de Benno bokk yaakaar dans le département de Matam. Nous prendrons toutes nos responsabilités. Les investitures ne doivent pas être faites par un groupuscule de gens qui prennent les décisions seuls, mais plutôt en présence de tous. Et nous attendons Farba Ngom de pied ferme pour la publication des listes», a dit le responsable de l’Apr de Thilogne.
Pour ce meeting, les populations du Daandé Mayo se sont fortement mobilisées et ont posé leurs doléances. Elles réclament le désenclavement de cette partie nord de la région de Matam, l’emploi des jeunes, des aménagements agricoles, de l’électricité, entre autres. D’ailleurs, suite à la décision prise par Macky Sall, mardi, de suspendre les investitures de Bby sur toute l’étendue du territoire, la rencontre qui était prévue hier, à Matam, pour le choix des candidats du département n’a finalement pas eu lieu.
d.dem@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here