PARTAGER

Après Podor, le Président Macky Sall s’est rendu à Matam où il a procédé à une série d’inaugurations et de lancements de projets de développement. Pour le désenclavement de certaines localités, le chef de l’Etat a décidé d’investir 3,329 milliards de francs Cfa dans la région.

La région de Matam ne sera pas en reste en ce qui concerne le programme de désenclavement. Dans le cadre de sa tournée économique, le chef de l’Etat y a annoncé un investissement de 3 milliards 329 millions de francs Cfa pour la réalisation de 113,2 km de pistes. Dans la zone du «Diéri», le village de Saré Liw où Macky Sall s’est rendu hier étrenne déjà sa première piste rurale longue de 25 km. Dans cette localité du Fouta où la majorité de la population est composée de Wolofs, le chef de l’Etat a procédé à l’inauguration d’un forage «multi-villages» doté d’un château d’eau de 200m3, réalisé dans le cadre du Programme d’urgence pour le développement communautaire (Pudc). «Je ne voudrais plus voir des femmes parcourir de longues distances à la recherche du liquide précieux. Je voudrais que cette souffrance soit un poids de moins dans vos charges quotidiennes», a dit Macky Sall devant des milliers de citoyens venus l’accueillir à Saré Liw. Avant de se rendre à Bokidiawé où il a visité une usine de transformation de riz. Un investissement du maire de la localité, Khalilou Wagué. Le Président a salué «l’acte citoyen» de l’homme d’affaires, Khalilou Wagué, qui a investi dans le domaine de l’agriculture en créant cette usine de décorticage de riz d’un coût d’1 milliard 200 millions de francs Cfa.
L’étape suivante a été la visite de chantier des ponts de Wendou Bosséabé et Ganguél Soulé, en cours de construction, dans le département de Kanel. Le pont de Ganguel dont le coût est estimé à un peu plus de 5 milliards devrait être exécuté sur une durée de 19 mois. Dans cette zone du Dandé Mayo, Macky Sall a procédé à l’inauguration de la dorsale moyenne tension, mais qui n’est pas encore achevée. Dans la soirée, le chef de l’Etat a présidé la cérémonie officielle de lancement des travaux de réhabilitation de la route nationale n°2, reliant Ndioum-Ouros­sogui-Kanel-Bakel. Avec la réhabilitation de ce tronçon impraticable depuis plus de deux décennies, Macky Sall vient ainsi faciliter la mobilité rurale dans cette partie nord-est du pays où tout est urgence.
Quoi qu’il en soit, une nouvelle ère s’ouvre dans cette contrée du Sénégal laissée pendant longtemps à elle-même.
d.dem@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here