PARTAGER

Alors qu’il n’y aura qu’une seule fenêtre Fifa consacrée aux matchs amicaux avant de poursuivre les éliminatoires à la Can 2022, la Fédération algérienne de football n’a toujours pas réussi à finaliser avec des sparring-partners, faute de lieu pour les rencontres.
En effet, la rencontre contre le Zimbabwe doit avoir lieu dans exactement deux mois, soit le 17 novembre au stade du 5 juillet, on ne sait toujours pas quels matchs disputerons les champions d’Afrique entre le 5 et 13 octobre prochain.
Dans un premier temps, la société «Evol Sport», qui a l’habitude d’organiser les matchs amicaux pour la Fédération, avait envisagé de choisir l’Autri­che, l’un des pays qui ont déconfiné le plus tôt en Europe après la pandémie du coronavirus, mais d’après nos informations les autorités locales auraient refusé.
D’autres pays ont été envisagés et aux dernières nouvelles, comme le confirme Algérie presse service, ce sont les Pays-Bas qui semblent tenir la corde mais à moins de trois semaines de la date Fifa, rien n’est fait.
Pour les adversaires, on a parlé du Gabon, de la Guinée et du Ghana, mais il semble désormais que ce soit le Cameroun qui tienne la corde. Cependant les Lions Indomptables ont annoncé qu’ils allaient affronter le Japon le vendredi 9 octobre à Utrecht aux Pays-Bas, ce qui voudrait dire que l’éventuel match face à l’Algérie pourrait avoir lieu le mardi 13 octobre.
Alors qui affronter autour du 9 octobre ? Le Ghana ? Non, les Black Stars seront officiellement confrontés au Mali en Turquie avant de croiser le fer avec la Guinée-Equatoriale.
Bref, c’est le flou, d’autant que les conditions de regroupement vont aussi être compliquées et les rencontres en question devraient se dérouler à huis clos.
Autre difficulté, le cas de certains joueurs comme Benlamri et Belaili, des titulaires qui sont dans une situation compliquée en club.

Algérie-Cameroun sans joueurs locaux
Notons que si le match du 13 est confirmé, le Cameroun, tout comme l’Algérie, évoluera avec un effectif composé seulement de joueurs professionnels : «Le choix de n’avoir que des joueurs pros ne dépend pas des fédérations vu le contexte. Comme vous le savez, le Covid a considérablement limité les déplacements des uns et des autres dans les pays européens. Même entre eux, ils mettent des restrictions, des zones rouges. Donc, les déplacements sont limités pour cause de Covid. La plupart de nos joueurs évoluent à l’étranger, ça sera la même chose pour l’Algérie. On ne pourra pas avoir des locaux pour cette fois, mais c’est partie remise pour les locaux», a déclaré le Secrétaire général de la Fédé camerounaise, Benjamin Didier Banlock, à la presse algérienne.

L’Angola ciblée pour le 9 octobre
Aux dernières nouvelles, un adversaire est dans le viseur des Fennecs pour la date du 9 octobre. Il s’agit de l’Angola, indique La Gazette du Fennec. Cette rencontre devrait avoir lieu au Portugal. Mais pour le moment aucune confirmation venant des deux fédérations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here