PARTAGER

Mohamed Ould Ghazouani, s’est proclamé vainqueur dimanche 23 juin avant l’aube du premier tour du scrutin présidentiel – à partir des résultats de 80 % des bureaux de vote.

la Commission électorale nationale indépendant (Céni) a confirmé qu’il avait obtenu la majorité absolue avec 52,01 % des suffrages. Il devance ainsi largement ses opposants, le militant anti-esclavagiste Biram Ould Dah Ould Abeid (18,58 %), l’ancien Premier ministre Sidi Mohamed Ould Boubacar (17,87 %), le journaliste Baba Hamidou Kane (8,71 %) et le professeur d’université Mohamed Ould Moloud (2,44 %). Le taux de participation fut de 62,66 %, selon la Céni.

Le porte-parole du gouvernement a félicité M. Ghazouani en le présentant comme le “président élu”. “Nous lui souhaitons tous de réussir dans son entreprise”, a écrit sur Twitter le ministre des Communications, Sidi Mohamed Ould Maham.

Ces résultats doivent encore être validés par le Conseil constitutionnel, après l’examen d’éventuelles contestations. Qualifiant de “nouveau coup d’État” la déclaration de victoire du candidat du pouvoir, les quatre candidats de l’opposition ont annoncé leur intention d’utiliser tous les recours légaux.

“Nous allons organiser des manifestations de protestation, c’est notre droit constitutionnel”, a déclaré Mohamed Ould Moloud, lors d’une nouvelle conférence de presse conjointe qui s’est tenue très tard dans la nuit de dimanche à lundi, insistant sur leur caractère “pacifique”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here