PARTAGER

Mohamed Ould Ghazouani, s’est proclamé vainqueur dimanche 23 juin avant l’aube du premier tour du scrutin présidentiel – à partir des résultats de 80 % des bureaux de vote.

la Commission électorale nationale indépendant (Céni) a confirmé qu’il avait obtenu la majorité absolue avec 52,01 % des suffrages. Il devance ainsi largement ses opposants, le militant anti-esclavagiste Biram Ould Dah Ould Abeid (18,58 %), l’ancien Premier ministre Sidi Mohamed Ould Boubacar (17,87 %), le journaliste Baba Hamidou Kane (8,71 %) et le professeur d’université Mohamed Ould Moloud (2,44 %). Le taux de participation fut de 62,66 %, selon la Céni.

Le porte-parole du gouvernement a félicité M. Ghazouani en le présentant comme le « président élu ». « Nous lui souhaitons tous de réussir dans son entreprise », a écrit sur Twitter le ministre des Communications, Sidi Mohamed Ould Maham.

Ces résultats doivent encore être validés par le Conseil constitutionnel, après l’examen d’éventuelles contestations. Qualifiant de « nouveau coup d’État » la déclaration de victoire du candidat du pouvoir, les quatre candidats de l’opposition ont annoncé leur intention d’utiliser tous les recours légaux.

« Nous allons organiser des manifestations de protestation, c’est notre droit constitutionnel », a déclaré Mohamed Ould Moloud, lors d’une nouvelle conférence de presse conjointe qui s’est tenue très tard dans la nuit de dimanche à lundi, insistant sur leur caractère « pacifique ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here