PARTAGER

Le ministre de la Pêche et de l’économie maritime, Oumar Guèye, était lundi à Nouakchott. Sur invitation de son homologue mauritanien Yahya Ould Abdel Dayem, nouvellement nommé à la tête du département, il a visité le nouveau port de pêche de Tanit, situé à une soixantaine de kilomètres au nord de la capitale mauritanienne.

Oumar Guèye, ministre de la pêche et de l’économie maritime, s’est rendu en Mauritanie lundi passé. Sa visite entre dans le cadre de la préparation de la mise en œuvre du Protocole de pêche entre le Sénégal et la Mauritanie signé en juillet dernier à Nouakchott. En effet, ce nouvel accord donnera droit aux pêcheurs de Saint-Louis quelque 400 licences de pêche, à la construction d’un quai à environ 3 kilomètres de la frontière et aux piroguiers une autorisation à capturer 50 mille tonnes de poissons dans les eaux mauritaniennes. En même temps, la Mauritanie s’est engagée à construire l’infrastructure ainsi que la route qui va la rallier. L’Etat du Sénégal, pour sa part, se chargera du tronçon entre Saint-Louis et le quai du débarquement. Des camions frigorifiques seront livrés aux acteurs pour le transport des ressources, mais en attendant la construction de l’ouvrage, une période transitoire d’un an devra être observée pour donner aux pêcheurs guet-ndariens du temps.
Il faut dire que la Mauritanie voisine, à l’image du Sénégal, est dans l’ère de la construction de grands ouvrages. Le port de pêche de Tanit indique ainsi la volonté des autorités mauritaniennes de faire de la pêche et de l’économie maritime des secteurs porteurs de croissance économique.
Cette infrastructure, dont les travaux ont débuté depuis trois années, répond aux exigences actuelles en matière de sécurité et offre aux pirogues toutes les commodités pour la prise en charge des produits qui y seront débarqués. Ce port comporte une centrale électrique, une fabrique de glace, un bassin pour la réparation des embarcations et leur mise à sec, une usine de dessalement d’une capacité de 1 million de litres par jour, des quais et des pontons mobiles. Il a été inauguré le 10 décembre 2018.
d.dem@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here