PARTAGER

Le calice jusqu’à la lie. En rendant les armes pour la troisième fois de la saison, cette fois face à Leicester (2-0), Arsenal voit une nouvelle fois les places qualificatives pour la Ligue des Cham­pions s’éloigner. Un constat alarmant pour les Gunners qui ont pourtant réalisé un mercato estival XXL. C’est visiblement insuffisant pour à Unai Emery, incapable de tirer la quintessence d’un collectif pourtant talentueux sur le papier. C’est sur ce point précis que le manager espagnol du club londonien cristallise les critiques des observateurs.
Plus que jamais sur siège éjectable, l’ancien entraîneur du Psg ne cesse de prôner la patience pour protéger ses joueurs. Un discours dont la redondance commence sérieusement à irriter les supporters d’Arsenal. «On a besoin de temps, de patience. On a changé beaucoup de joueurs et on a de jeunes joueurs. On sait qu’il y a beaucoup d’attente, une grande ambition, mais on sait qu’on a besoin de temps et de patience», confiait ainsi Emery quelques minutes après la nouvelle défaite de son équipe.

Arsenal mise sur Luis Enrique
Stigmatisé pour ses choix jugés contestables, Emery ne fédère plus en interne. Et les hautes sphères londoniennes excédées plancheraient déjà pour sa succession… Selon les informations d’El Confidencial, le directeur du football, Raul Sanllehi, placerait ses pions en toute discrétion pour évincer le coach ibérique dans les prochaines heures… Et ce dernier aurait une idée précise en tête pour le successeur de Emery : Luis Enrique. Erigé en priorité par le dirigeant d’Arsenal, l’ancien sélectionneur de la Roja aurait déjà échangé avec Sanllehi sur la possibilité d’une future arrivée à Londres.
Libre depuis son départ précipité de la sélection espagnole suite aux graves problèmes de santé de sa fille, Enrique souhaite-t-il reprendre du service et relever un nouveau challenge après le drame familial qui l’a touché récemment ? La direction des Gunners ne possède aucune certitude sur le sujet à l’heure actuelle. Outre le profil de Luis Enrique, Arsenal maintient toujours le contact avec un certain José Mourinho. Le Special One attend discrètement qu’une opportunité de standing se présente. Qu’on se le dise, la succession de Unai Emery à Arsenal reste plus que jamais ouverte…
Footmercato

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here