PARTAGER

De belles perspectives se dessinent déjà pour rendre nos villes et communes propres. L’enga­gement et la détermination qui accompagnent l’appel lancé par le chef de l’Etat, le 4 janvier dernier, augurent bien des lendemains meilleurs pour la propreté du pays.
Au lieu de jouir d’un repos bien mérité après une semaine de dur labeur, les travailleurs des sociétés installées à la Place de l’Indé­pen­dance et ses environs ont participé à la journée de propreté.
Rien n’est laissé au hasard pour rendre la Place de l’Indépendance propre. Le balai mécanique, les pelles et râteaux, des bacs à ordures, des poubelles ont été réunis. Le temps d’une matinée, les travailleurs se sont mués en ouvriers.
Pour Mohamadou Dabo, Secré­­taire général par intérim de la Chambre de commerce de Dakar, «cette journée décidée par le président de la Répu­blique est importante». La Chambre de commerce, qui se trouve à la Place de l’Indépen­dance, a mis à contribution tout son personnel. «Nous avons mobilisé le personnel et tous les agents qui travaillent aux abords pour participer à l’embellissement des lieux», a indiqué M. Dabo
D’après lui, c’est le préfet de Dakar qui a saisi tous les services par courrier. Et suite à cette note, le président de la Chambre de commerce a donné ordre afin que son personnel prête main-forte aux autres agents des services environnants, pour le nettoyage et l’embellissement de la Place de l’Indépendance. .
D’après Moustapha Marre, agent du Petit train de banlieue (Ptb), «c’est une belle initiative qui nous permet de nettoyer et enlever l’insalubrité dans  notre pays à l’image des autres pays développés». Une idée  qu’il voudrait qu’on pérennise et démultiplie à travers tout le pays. «On pouvait même l’organiser deux fois par semaine», tente-t-il de suggérer.
Mayacine Camara, le secrétaire d’Etat en charge du Réseau ferroviaire, salue aussi l’initiative du Président Macky Sall. D’après lui, «cette journée montre déjà que le Sénégal est déterminé à être derrière le président de la République pour l’accompagner dans l’émergence qui est la propreté».
Avec l’appui des entreprises, du maire de la ville de Dakar, les populations, les agents municipaux, les travailleurs du réseau ferroviaire se sont mobilisés pour rendre Dakar propre. Et Mayacine Camara d’indiquer : «Si  la dynamique se maintient, le Sénégal va battre le record des villes propres d’Afrique.»
Les agents de la Banque agricole n’étaient pas en reste. Habillés en tee-shirt, ils ont balayé avec beaucoup de cœur devant leur structure et les voies environnantes. Aux yeux de Mansour Dia, «cette idée du cleaning day est géniale». Ce banquier trouve que tout le monde s’en est déjà approprié. C’est dans ce sens qu’il encourage l’idée de participer au nettoyage de la capitale.
Dans la même veine, madame Aïda Thiam, responsable administrative de la Sdih, magnifie et encourage aussi l’initiative du chef de l’Etat. Elle est d’avis que «la propreté est le socle de tout développement,  car il faut vivre dans un environnement propre si on veut avoir une bonne santé». Elle promet de sensibiliser les Sénégalais en les invitant à ne pas salir. «Nettoyer est une chose, mais ne pas salir c’est encore mieux», conseille-t-elle.
L’occasion faisant le larron, la Chambre de commerce a saisi l’opportunité de la journée d’hier pour se départir de ses piles d’exemplaires de revues qu’elle avait gardées pour les jeter dans le camion à ordures. La cérémonie de nettoyage qui a démarré à 9 heures a pris fin à 14 heures. Rendez-vous est pris pour le premier samedi du mois de mars.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here