PARTAGER

Mbacké n’a jamais tourné le dos au parti ou coalition qui contrôle le pouvoir lors d’élections législatives et présidentielle ? Le fera-t-il cette fois ? Mystère et boule de gomme. Les nombreuses défections au niveau des investis de la Coalition gagnante pourraient faciliter la tâche à Benno. Cette élection serait aussi la der de Wade au niveau de cette circonscription administrative qui abrite Touba, considérée à tort ou à raison comme étant un fief du Pds.

Mbacké, après Dakar, sera le département le plus disputé par les différentes listes en compétition pour le scrutin du 30 juillet. Ce département, du fait de son symbolisme (ville de Touba Mosquée), a toujours été remporté par le parti au pouvoir. Durant les 12 années de son règne, Abdoulaye Wade et sa coalition n’y avaient jamais perdu les élections. Depuis son avènement au pouvoir, Macky Sall aussi y a remporté les élections. C’est comme qui dirait que Mbacké ne vote que pour le pouvoir. Va-t-il cette fois-ci se rebeller et voter pour l’opposition ? La réponse sera donnée au soir du 30 juillet. Mais toujours est-il qu’au vu des investissements colossaux que l’actuel régime a eu à faire (autoroute Ilaa Touba, plan d’urgence de lutte contre les inondations, bourses de sécurité familiale, etc.), il sera difficile de ravir la vedette à Benno bokk yaakaar qui, cette fois, a «singé» Wade en débutant sa campagne par un meeting d’ouverture dans ce département à 5 cinq sièges. La bataille de Mbacké sera aussi la «der» de Wade qui aimait dire à l’époque : «Je peux tout perdre et accepter, sauf le département  de Mbacké et Touba.» Dans ce département, presque tous les maires ont rallié le camp présidentiel qui a investi des porteurs de voix comme Cheikh Abdoul Ahad Mbacké Gaïndé Fatma, président de la communication du Magal et Abdou Mbacké Ndao, maire de Mbacké. A eux seuls, ils pourraient faire gagner n’importe quelle coalition. Il y a aussi l’apport de la tête de liste nationale de la coalition au pouvoir Mahammed Boun Abdallah Dionne qui peut compter aussi sur le soutien et le vote de la famille de Serigne Bassirou Mbacké dont il est un des fervents talibés. En face, la Coalition gagnante/Wattu senegaal ,pilotée par le Pds, a perdu des investis comme Aïda Gaye, qui ont claqué la porte avant même le début des hostilités.
badiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here