PARTAGER

Accueillant le ministre de l’Elevage et des productions animales, Samba Ndiobène Kâ, ce samedi, dans le plus grand foirail du département de Thiès, Séwékhaye, implanté dans sa commune, le maire de Ngoundiane a lancé un appel à l’Etat pour qu’il aide les maires, en les «renforçant davantage, en les dotant de fonds de dotation spéciaux destinés aux communes qui abritent des foirails, comme Mbirkilane, Dara Djolof, Ngoundiane, Touba-Toul». Parce que, explique Mbaye Dione, «c’est énormément de ressources que nous dépensons face aux nombreuses charges, et en contrepartie, l’Etat a supprimé l’ensemble des taxes qui sont liées au débarquement et à l’embarquement du bétail. Ce qui fait que nous dépensons beaucoup d’argent pour mettre les vendeurs et les acheteurs dans de bonnes conditions, mais en contrepartie nous recevons moins de recettes pour pouvoir faire fonctionner ces infrastructures». A ce titre, il signale avoir débloqué «8 millions de francs Cfa cette année pour faciliter aux éleveurs leurs conditions de séjour». Il s’agit de l’accès à l’eau et à l’électricité. Ainsi, il dit avoir pris toutes les dispositions pour réfectionner et rénover le marché de Séwékhaye. «Nous avons pris énormément de mesures pour améliorer les conditions d’accueil. Cette année, le foirail de Séwékhaye s’est agrandi et les gens sont venus plus nombreux, au point que nous avons pensé améliorer les points d’eau et les blocs d’hygiène, renforcer l’éclairage des lieux, la sécurité en recrutant des jeunes. On a facilité le débarquement dans des conditions confortables pour les acheteurs et les vendeurs, parce que nous pensons que l’Etat fait un effort, mais nous autres également devons accompagner cette volonté de l’Etat du Sénégal pour qu’au niveau de ce marché qui, depuis 8 ans aujourd’hui, est couru par beaucoup de Sénégalais parce qu’accessible, avec des prix abordables, les gens puissent acquérir un mouton à très bon prix».

nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here