PARTAGER
Awa Marie Coll Sec, ministre de la Santé et de l’action sociale.

Ndimbéré, un village de la commune de Ségré Gatta, dans le département de Mbirkilane (centre), attend l’affectation d’un agent pour son poste de santé, a dit lundi le président du comité de santé de cette localité, Arouna Diarra.
«Construit depuis deux ans à hauteur de plus de 6 millions de francs Cfa par le projet Per­formance Afrique Planète Suisse, notre poste de santé attend l’affectation d’un agent», a-t-il indiqué en marge d’une journée de récital du Saint Coran.
«Nous avons un poste de santé moderne, il ne nous reste que l’affectation d’un infirmier d’Etat pour régler la situation sanitaire au niveau de notre village», a ajouté M. Diarra, par ailleurs porte-parole du chef de village de Ndimbéré.
Selon lui, les populations «sont contraintes de se rendre à Mbirkilane ou à Ségré Gatta pour bénéficier de soins et cela, dans des conditions difficiles avec des routes sablonneuses».
«Si l’Etat nous affecte un infirmier pour notre poste de santé, Ndimbéré peut être un exemple du Plan Sénégal émergent (Pse), car grâce à l’actuel régime, nous avons eu un magasin céréalier, une case des tout-petits, une école primaire digne de ce nom», a-t-il expliqué.
Le village de Ndimbéré, situé à 25 kilomètre de Mbirkilane, et 3 kilomètres de Ségré Gatta (chef-lieu de commune dont dépend la localité), compte 2 600 habitants.
Aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here