PARTAGER
????????????????????????????????????

Bamba Fall peut revenir au Ps, mais il doit d’abord s’amender. C’est la position de Mamadou Mbodj Diouf, secrétaire à la communication de l’Union régionale Ps de Fatick.

Le maire de la Médina, qui a récemment annoncé son retour au Parti socialiste (Ps), devra encore prendre son mal en patience pour voir son vœu se matérialiser. Puisque, si l’on en croit le secrétaire à la communication de l’Union régionale Ps de Fatick qui s’entretenait avec la presse hier dans la capitale du Sine, cette volonté de Bamba Fall de revenir à la «maison du père» est assujettie à un certain nombre de conditions. «Le préalable à un retour de Bamba Fall au Ps, est qu’il s’amende d’abord parce qu’il y a eu des faits qui se sont produits (Ndlr : Evénements du 5 mars 2016 à la Maison du Ps à Colobane), qui ont laissé beaucoup de cicatrices et que l’on ne saurait passer par pertes et profits», a indiqué M. Diouf. Lequel de renchérir : «Nous avons entendu Bamba Fall dire qu’il se considère toujours comme socialiste et qu’il est prêt à revenir. Nous en avons pris acte, mais le parti n’a pas encore répondu parce que vous n’ignorez pas que le Ps est un parti organisé et structuré et s’il (le parti) doit répondre par rapport à un geste aussi remarquable, il le fera à travers ses instances habilitées et selon une procédure bien déterminée», a fait savoir l’ancien second de Barthélemy Dias, alors responsable national des Jeunesses socialistes. Et même si Bamba Fall a déclaré avoir rencontré le Secrétaire général du Ps, Ousmane Tanor Dieng, pour arrondir les angles, M. Diouf se veut catégorique : «Même si c’était vrai, en tout cas cela ne s’est pas fait dans un cadre formel et, par conséquent, ne lie pas le parti. Si Bamba Fall veut revenir au Ps, il doit suivre la procédure normale en adressant une correspondance au parti et attendre que les instances habilitées examinent sa demande», a martelé le non moins directeur du Projet de modernisation des daaras (Pamod). De plus, M. Diouf a signifié à Bamba Fall qu’il n’a aucune condition à mettre sur la table pour son retour au bercail et qu’il doit plutôt, le cas échéant, s’engager à respecter scrupuleusement les textes qui régissent le Ps.
Mamadou Mbodj Diouf s’exprimait en marge de la cérémonie de mise en place de la cellule régionale de l’Union nationale des enseignants socialistes (Unes). Portée à la tête de ladite structure, Mme Ndèye Faye s’est engagée à ne ménager aucun effort pour faire de l’Unes «un creuset de solidarité, une organisation dynamique et un fer de lance pour de futures grandes conquêtes».
dndong@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here