PARTAGER

Abdou Karim Sall solde ses comptes avec l’opposition. Réagissant à la polémique qui enfle ces derniers temps sur l’affaire Bbc-Aliou Sall, il a déclaré qu’il n’y a pas de polémique dans l’Apr après la sortie de El Hadji Hamidou Kassé sur Tv5. «Il faut qu’on fasse très attention parce qu’il y a des gens qui ont leur pétrole et leurs allumettes pour mettre le feu dans ce pays», accuse le ministre de l’Environnement et du développement durable qui était hier à Saly pour la revue annuelle de son département. En revanche, souligne-t-il, l’attitude de l’opposition peut être qualifiée de «rancunière», car son seul souci c’est d’empêcher le Président de travailler en voulant jouer les prolongations de la Présidentielle. «L’élection présidentielle est derrière nous, il faut que ceux qui s’agitent comprennent qu’il n’y aura pas de deuxième tour parce que le Président Macky Sall a largement gagné ces élections. Donc, le second tour qu’ils espéraient n’aura pas lieu dans la rue. J’invite ces gens-là à croire en Dieu et à laisser le Président Macky Sall travailler. Ils veulent jouer les prolongations pour créer des troubles dans ce pays en se liguant avec des forces obscures. Nous savons que leurs télécommandes sont à l’étranger et, en collaboration avec des Sénégalais, tentent de mettre le feu dans ce pays», accuse le responsable apériste de Mbao. Pour lui, toute personne qui estime détenir des preuves sur ces contrats pétroliers doit les présenter à la Dic.
Abdou Karim Sall a profité aussi de l’occasion pour s’en prendre au maire de Mermoz-Sacré Cœur. «Il a eu à faire son show médiatique en déclarant qu’il démissionne de l’Association des maires du Sénégal. Je dois dire à Barthélemy Dias, un maire qui sort de sa mairie avec une arme, qui tire à bout portant sur des populations, ne mérite pas d’être maire, à plus forte raison d’appartenir à l’Association des maires du Sénégal», assène l’ancien directeur de l’Artp.
abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here