PARTAGER

La Fondation Thierno Ahmad Barro reste fidèle à ses principes et orientations. Elle a attribué la semaine dernière des vivres, des produits d’hygiène et de nettoiement des espaces d’apprentissage, notamment pour les filles, des moustiquaires imprégnées et des matelas aux 2 daaras traditionnels de Mbour situés au quartier 11 novembre. Les cinq autres structures satellites situées au quartier Darou Salam et au quartier de la zone Sonatel de Mbour, de Nianning et de Rof ont reçu leurs lots. Il s’agit d’un geste «fort apprécié» de la Fondation, reconnue en juin 2014, qui assure la prise en charge des frais de fonctionnement du daara de Thierno Mohammadul Mansour Barro, qui a toujours été au centre de ses priorités. «Cette prise en charge devenue très difficile du fait de l’augmentation considérable du nombre d’apprenants fréquentant le daara, aujourd’hui au nombre de 1200, avec une tranche d’âge de 5 à 25 ans, fait partie des objectifs majeurs de la fondation qui compte la réitérer partout au Sénégal», explique-t-on au niveau de la fondation dont les principales orientations sont la modernisation et l’amélioration des conditions de vie et d’apprentissage dans les daaras au Sénégal. Selon le Pamod (Programme de modernisation des daaras au Sénégal), les écoles coraniques sont très rependues, disposant de 720 associations de maîtres coraniques prenant en charge 16 850 daaras alors que l’enseignement élémentaire formel ne compte que 9 000 écoles recevant environ 1 800 000 élèves en 2015 soit un taux de scolarisation de 86,45%. «La Fondation, préoccupée par la situation de précarité de ces daaras, s’inscrit donc dans une dynamique d’appui institutionnel, conformément à ses objectifs statutaires pour leur venir en aide, ce qui fait de son credo d’institution d’utilité publique un sacerdoce.» Depuis plusieurs années, des libéralités  sous forme de dons en vivres, en produits d’hygiène et d’entretien des espaces d’apprentissage, pour l’amélioration des conditions d’études et de vie des apprenants «ont été effectuées sur fonds propres».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here