PARTAGER

L’Apr de Diass répond aux attaques de Idrissa Seck et d’autres leaders de l’opposition par le bilan du Président Sall. Mamadou Ndione et ses camarades ont, par ailleurs, invité leurs camarades à l’unité.

Aux attaques de l’opposition, particulièrement celles de Idrissa Seck, contre le régime, l’Alliance pour la République de Diass répond par les réalisations de son leader. «Cette opposition qui passe tout son temps à critiquer Macky Sall ne fait que boxer dans le vide. Le Président ne va répondre y répondre. La seule réponse qui vaille, ce sont ses réalisations. Il a beaucoup fait et c’est ce bilan qui exaspère l’opposition», a dit Mamadou Ndione, dimanche, lors d’une Assemblée générale. A Thiès, il cite la relance de la Nsts et des Ics. Le Directeur général du Cosec d’ajouter : «Ces attaques viennent de certains opposants qui ont du mal à exister dans leur département et qui ne pèsent pas lourd. C’est le cas de Idrissa Seck qui veut se frayer un chemin à travers le buzz. En 2016, il était dans le camp du Non qui a été battu. En 2017, il était tête de liste de Manko taxawu senegaal et il a été battu dans son département, Thiès. Et c’est la seule base qui lui restait. Il essaye d’exister, mais malheureusement il emprunte le mauvais chemin parce qu’il est dans l’insinuation et la désinformation.» Sur la lettre du leader de Rewmi à Macky Sall, lui demandant de publier le contrat gazier entre le Sénégal et la Mauritanie, l’Apériste de Diass le renvoie à la Constitution du Sénégal. «C’est très clair, ces accords ne peuvent être validés qu’à travers une loi», souligne-t-il.
Pour défendre le bilan de Macky Sall, les Apéristes de Diass invitent leur parti et la coalition Benno bokk yaakaar à travailler dans «l’unité». «Déjà à Diass, les trois tendances qui existaient en 2014 se sont réunies et parlent d’une seule et même voix. Au niveau départemental, il  y a beaucoup d’efforts qui sont en cours. Nous avons en face de nous un seul objectif : la réélection du Président Macky  Sall en 2019 très largement, avec un score de 70% parce que cette opposition radicale tourne autour de 22%», a souligné Mamadou Ndione.
abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here