PARTAGER

Face au procureur de Mbour, qui l’avait convoqué pour diffusion de fausses nouvelles à la suite d’une plainte d’un citoyen, A. Seck a présenté ses excuses. Finalement, il a échappé à un mandat de dépôt. Sur Whats­App, il avait balancé que le do­mi­cile d’un commerçant serait suspect au Covid-19. Une accusation, qui avait mis hors de lui le mis en cause, qui a porté plainte auprès du procureur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here