PARTAGER

Les structures sanitaires du département de Mbour vont pousser bientôt un ouf de soulagement, car la dette contractée par l’Agence de la couverture maladie universelle au niveau des hôpitaux commence à être soldée. Serigne Tall, responsable de l’Unité assurance du service régional de l’Agence pour la couverture maladie universelle, livre le message qui va évidemment soulager le personnel médical : «Certaines structures sanitaires ont commencé à recevoir leurs chèques. Aujourd’hui (hier) au niveau de l’Eps de Mbour, j’ai remis un chèque de 44 millions, c’est la prise en charge de la césarienne. Au niveau du centre de santé de Popenguine, j’ai remis un chèque  de 850 mille francs Cfa, c’est la prise en charge de la césarienne et incessamment l’Agence va libérer les fonds pour payer les dettes au niveau des autres structures de la région de Thiès. L’Agence est vraiment dans une dynamique de solder les dettes.» Cet argent constitue un bol d’air frais pour les structures sanitaires qui sont asphyxiées par le Covid-19. Ce paiement des encours concerne le régime assurantiel composé des gratuités des soins des enfants de 0 à 5 ans, de la césarienne, du plan sésame, de la dialyse.
En dehors de cet argent, l’Agence a également libéré les subventions au niveau du département de Mbour à hauteur de plus de 118 millions pour accompagner les mutuelles de santé. Le responsable de l’Unité assurance du service régional de la Cmu de Thiès précise : «Aujourd’hui, la Cmu, par rapport à la pandémie, est en train de libérer les subventions aux mutuelles de santé, mais aussi de libérer les dettes au niveau des structures sanitaires. En outre, la Cmu a accompagné l’Union départementale pour qu’elle puisse participer à la lutte contre le Covid-19. Nous venons de donner une contribution de 300 mille francs Cfa au Force-Covid-19 du département, mais cela est dû à la libération des subventions par l’Agence de la couverture maladie universelle.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here