PARTAGER

Les 46 candidats à l’émigration clandestine, attirés par le mirage européen et dont le rêve avait pris fin à Mballing, dans la commune de Malicounda, ont été libérés après plus de 7 jours de garde à vue à la brigade de Mbour. Seulement, le propriétaire de l’embarcation, Ibrahima Fall, a été déféré hier au Parquet du Tribunal d’instance (Ti) de Mbour.
Il faut savoir que ces 46 personnes, parmi plus d’une centaine,  qui attendaient tranquillement leur départ à bord d’embarcations de fortune ont été arrêtées sur la plage de Mballing, suite à une information que la douane, qui filait un fraudeur en mer, leur a filée dans la nuit du mercredi à jeudi dernier. Mais les gendarmes n’ont pas pu arrêter 3 autres embarcations qui avaient réussi à prendre la haute mer. Jeudi, les éléments du commandant Thioune ont fait une descente au quartier Médine de Mbour où ces candidats au voyage avaient élu domicile pour la reconstruction des faits. Sur les lieux, la gendarmerie a mis la main sur la femme du convoyeur qui jouait le rôle d’intermédiaire. Elle a été aussi libérée.
Les candidats à l’émigration clandestine, qui viennent de Kédougou et Tambacounda, ont passé une à deux semaines au quartier Médine dans la périphérie de Mbour. Lors de leur interrogatoire, ils ont affirmé avoir déboursé la somme de 670 mille F Cfa par personne pour rallier l’Europe par la mer.
abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here