PARTAGER

Après le chavirement de deux embarcations en provenance des côtes mbouroises qui convoyaient 300 migrants, l’interpellation en haute mer en fin de semaine de pirogues dont l’une a explosé, la police a mis en branle un dispositif de surveillance pour traquer des passeurs. D’ailleurs, cette opération a permis de mettre la main sur la bande à Sadibou Niang.

Les jeunes ont repris de plus belle le chemin de l’exil. Attirés par le mirage européen, ils ont décidé d’aller à l’aventure au prix de leur vie et liberté. Les hommes du Commissariat central de Mbour ont réussi à démanteler un vaste réseau de trafiquants de migrants réputé et trois de leurs acolytes. C’est dans la nuit du samedi, vers les coups de 21h, que les hommes du commissaire Baidy Sène ont, à travers une opération  minutieusement planifiée, mis la main sur le  nommé Sadibou Niang, trafiquant présumé de migrants très connu des Mbourois et trois de ses présumés complices. Il s’agit de Mamadou Niang, Modou Diagne et Cheikh Kane.
Cette bande a été interpellée au quartier Zone Sonatel devant le domicile du cerveau supposé de la bande. Alors qu’ils étaient en train de se préparer pour entreprendre ce périlleux voyage clandestin. Après l’arrestation de cette bande, une perquisition effectuée dans cette maison a permis aux flics de découvrir du matériel constitué de 2 moteurs hors-bord dont un tout neuf, d’un réservoir d’essence vide, des ustensiles de cuisine, de 5 sacs de voyage (1 cornet de chanvre indien découvert dans l’un des sacs) et de 3 combinaisons nécessaires pour supporter les rigueurs du climat en haute mer. Les policiers ont également trouvé une  somme d’un million quatre cent vingt-quatre mille huit cent (1 million 424 mille 800 F Cfa), encaissée sur des candidats à l’émigration clandestine, sur le nommé Sadibou Niang.
La  voiture de marque 308, chargée de convoyer les mi­grants, a été également saisie. De sources sûres, le nommé Sadibou Niang a déjà envoyé l’une ses pirogues en Espagne et une autre devait quitter au­jourd’­hui Mbour vers l’Europe. Après la mise aux arrêts de cette bande de présumés trafiquants, l’enquête suit son cours et d’autres personnes impliquées dans ce trafic pourraient à leur tour être arrêtées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here