PARTAGER

Le responsable socialiste de Malicounda s’aligne sur la tendance de Serigne Mbaye Thiam. Ibrahima Thioub rappelle à Aminata Mbengue Ndiaye que l’intérim ne peut durer et réclame le renouvellement des instances.

Dans la guéguerre qui oppose les partisans de Aminata Mbengue Ndiaye à ceux de Serigne Mbaye Thiam, la section Ps de Malicounda semble avoir choisi son camp. Selon Ibrahima Thioub, c’est le chargé des Elections du parti qui «incarne le plus l’ambition de toute une génération». Il fonde son argumentaire sur le fait que ce dernier est un «cacique du parti» mais également un «politicien rompu». «Avec ses compétences et son expérience dans la gestion du parti et dans le gouvernement, nous osons espérer qu’il a le meilleur profil et mérite d’être accompagné pour rendre notre appareil politique plus attractif et plus rayonnant. Personne n’est plus légitime que lui dans le parti et Tanor accordait une attention particulière au camarade Serigne Mbaye Thiam», a dit M. Thioub. Les propos du député Cheikh Seck sur Serigne Mbaye Thiam qui évoque les textes du parti pour le mettre hors de course n’ont pas plu au responsable de la section Ps de Malicounda. «Il n’est écrit nullement dans nos textes qu’il faut être secrétaire général d’union régionale pour diriger le Parti ou pour être candidat. Je le dis pour répondre à Cheikh Seck qui pense être plus légitime que les autres et qui tente de mettre en mal le ministre Serigne Mbaye Thiam et le Président Macky Sall», a-t-il indiqué. Selon le socialiste de Mbour, si cela ne dépendait que de son camarade de Ndindy, le Président ne serait pas élu parce qu’il a été «battu largement dans son département». Il souligne d’ailleurs «c’est Tanor qui a sauvé Cheikh Seck en le mettant sur la liste nationale parce que ses camarades de Mbacké avaient refusé qu’il soit dans la liste départementale».
Ibrahima Thioub n’a pas épargné non plus le maire de Yenne. «Gorgui Ciss s’érige en donneur de leçons et pourtant, tout le monde se souvient de son meeting alors que Tanor était dans son lit d’hôpital. Cette personne-là ne mérite pas notre confiance», a-t-il martelé. Pour mettre fin à cette guéguerre, M. Thioub réclame le renouvellement des instances du Ps. «Le match est terminé et la prolongation ne peut pas être plus longue que le temps réglementaire de 90 minutes. Depuis 2018, les mandats sont épuisés. Qu’on démarre avec les coordinations qui ont atteint 65% de vente de cartes. Il n’y a plus de raison d’attendre. Sinon c’est fait exprès pour retarder le processus. Tanor tenait énormément aux renouvellements, donc les finir serait lui rendre hommage. Madame la présidente, par principe, un intérim n’est pas de longue durée», a déclaré M. Thioub. A l’en croire, certaines personnes ne veulent pas que les renouvellements se fassent parce que tout simplement elles vont perdre leurs postes, d’autres seront atteintes par la limite d’âge. «Ils ne veulent pas rester jusqu’en 2024 et ils  n’accepteront pas cela», a ajouté le socialiste de Malicounda.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here