PARTAGER

L’Afp du département de Mbour ne veut plus être  considérée comme un parti mort. Lors d’un meeting présidé ce week-end par Alioune Sarr devant la mairie de Mbour, les militants de ce parti ont fait dans la démonstration de force et profité de l’occasion pour inviter leur principal allié, l’Apr, à «plus de considération». «Il est temps que l’Apr sache raison garder. Nous avons été dans une coalition pour gagner les élections du Haut conseil des collectivités locales et lors du partage des postes, l’Apr nous a dit : ‘’Vous n’aurez rien, car le Ps aura un poste et l’Apr deux.’’ Me Oumar Youm nous a dit que leur parti contrôle la plupart des mairies du département alors qu’aucun parti n’a gagné seul les élections. C’est une coalition qui a gagné ces élections. Quand il fait chaud, l’Apr nous utilise  comme éventail et quand il fait froid, elle nous jette. Voilà comment marche Benno bokk yaa­kaar ici», fulmine Aliou Samba Ciss, patron des Progressistes dans la région de Thiès et maire de Diass. Pour Abdoulaye Guèye, un autre responsable Afp de Mbour, le parti de Moustapha Niasse ne fait pas dans la fine bouche. «Lors des élections du Haut conseil, nous avions voulu réagir pour montrer notre mécontentement et les responsables de notre parti nous avaient demandé de surseoir à cette décision. Mais nous attirons l’attention de tous, car si pour ces élections l’Afp est laissée en rade, nous n’excluons pas de partir avec notre propre liste», avertit-il.
abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here