PARTAGER

Le défenseur central de l’Equipe nationale du Sénégal Serigne Modou Kara Mbodji était hier à la maison d’arrêt et de correction de Mbour et au niveau de la pouponnière «Vivre Ensemble» pour remettre une soixantaine de matelas aux détenus et un important lot de détergent, du lait, des couches, entre autres, aux enfants qui sont à la pouponnière. Un geste qu’il veut inscrire dans la durée, car depuis trois ans, il a apporté la même assistance à ces nécessiteux. Interpellés sur ses débuts à Anderlecht cette saison, il a déclaré que c’était difficile du fait d’un transfert raté. «Je suis un croyant, j’ai vécu un début de saison très difficile avec un transfert raté. J’ai lassé tout entre les mains de Dieu .Je ne veux même pas revenir sur ça. Il y avait un nouvel entraîneur. Vu que je devais partir, je n’étais pas dans ses plans. Mais tout est fini par rentrer dans l’ordre, car j’ai intégré l’équipe A. Je suis bien là-bas. Nous sommes deuxième à deux points du premier», a précisé Kara Mbodji.
A 20 jours de la Can 2017, le défenseur central des Lions a promis de profiter de ces quelques jours pour faire les rues de Mbour pour entendre les messages des citoyens. Une source de motivation. «Nous sommes conscients de ce qui nous attend. Ça ne sera pas du tout facile. La moitié de l’équipe a au moins fait une Can. On va  bien se préparer. On veut aller loin, franchir les quarts de finale et aller le plus loin possible», dira le natif de Mbour. Parlant des favoris, Kara Mbodj cite «la Côte d’Ivoire, le Ghana, l’Algérie. Mais on va essayer d’être parmi ces équipes». Il a également appelé le Peuple sénégalais à se coller à l’équipe avant de solliciter des prières pour que le Sénégal puisse gagner cette Coupe d’Afrique des Nations.
abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here