PARTAGER

Les conclusions des rapports 2015, 2016 et 2017 de la Cour des comptes continuent de faire débat. Des sociétés publiques et parapubliques ont été épinglées et les enquêteurs ont même recommandé des poursuites judiciaires contre certains responsables. Me Oumar Youm assure que le gouvernement va exploiter les conclusions de la Cour des comptes. «Un comité a été mise en place par le président de la République, à la Présidence, pour exploiter les recommandations et donner les directives à l’Administration pour qu’on puisse rectifier», a-t-il indiqué hier en marge de la finale de l’Odcav de Mbour dont il était le parrain. Mais le ministre des Infrastructures dédramatise : «Un rapport de la Cour des comptes, c’est un rapport qui évalue la mise en œuvre du budget et ne doit pas être considéré comme un rapport qui met à nu la bonne gouvernance. Main­tenant, il n’y a jamais d’œuvre parfaite, il faut toujours s’inscrire dans une dynamique de correction et d’amélioration.» Le responsable de l’Apr de Mbour estime que les rapports des corps de contrôle permettent d’améliorer la gouvernance. «C’est comme ça qu’il faut le comprendre. C’est de simples rapports qui préservent la présomption d’innocence. Il n’y a que la justice qui peut dire qui est responsable et qui ne l’est pas. Pour l’instant, nous sommes en état de surveillance, nous considérons que c’est un rapport et le gouvernement, de bonne foi, l’examinera pour parfaire notre gouvernance», a déclaré Me Youm.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here