PARTAGER

Inciter les jeunes à être des acteurs politiques actifs et non des jeunes prêts à subir les décisions politiques : C’est l’objectif du Réseau des jeunes leaders d’Afrique (Nila) qui a organisé un forum à Mbour. Financé par l’ambassade du Canada, ce réseau compte également dérouler ses activités à Tambacounda et à Ziguinchor. Son coordonnateur Lamine Diao indique qu’il s’agit de mettre en avant l’engagement des jeunes et des femmes dans le système électoral sénégalais. «Nous ne voulons pas nous limiter à cela seulement. Nous voulons aussi mettre les femmes au-devant de la scène par rapport aux prises de décisions parce que nous avons vu que les jeunes, de Senghor à Diouf, se sont bien engagés, mais préfèrent rester derrière et s’abstenir. Or s’abstenir n’est pas la solution», a-t-il déploré. Le coordonnateur de Nila a donc profité de ce forum pour sensibiliser les jeunes sur les enjeux politiques. «Nous avons remarqué un taux d’abstention très important chez les jeunes lors des élections et nos études ont montré qu’ils ne s’intéressent pas à la chose publique. Nous allons renforcer leurs compétences dans ce sens. Donc, il faut qu’ils prennent conscience de cet enjeu», a souligné M. Diao.
Pour le représentant du maire de Mbour à cette cérémonie, Mangoné Mbaye, c’est dans les institutions politiques que les choses se passent. «Il va falloir que les gens s’intéressent davantage à ces institutions. Et la première des choses, c’est de participer aux élections», a-t-il suggéré.
abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here