PARTAGER

Une affaire de mort par pendaison pollue l’atmosphère à Warang, dans la commune de Malicounda, département de Mbour. En effet, 10 mois après le meurtre de son mari, Sala Ba, veuve du richissime Dr Alain Rice et seule héritière du défunt, a été arrêtée depuis mercredi et déférée au Parquet jeudi. La dame est accusée de non-assistance à personne en danger. La victime du nom de Cheikh Tidiane Baldé n’est personne d’autre que son amant qui s’est donné la mort par pendaison.
Selon nos sources, la mort de l’amant de Sala Ba  intervient 10 mois après la mort du  mari de cette dernière. Cette dame s’est mise en couple avec son amant, Cheikh Tidiane Baldé, dont le corps sans vie a été découvert chez lui. Suite à des bisbilles, Sala Ba a décidé de quitter son amoureux,  qui n’avait d’yeux que pour elle. Le corps sans vie de Cheikh Tidiane a été découvert, lundi, dans état de putréfaction avancé.
D’après certaines sources, il a tout simplement mis fin à ses jours par pendaison, certainement ne pouvant pas supporter cette rupture. Alors que d’autres pensent que c’est un simulacre et que la victime aurait été tuée. A en croire notre source, il ne se passait pas un jour sans que le dame n’appelle au téléphone son amant, trois voire quatre fois par jour. Mais depuis le jour de sa mort, elle s’est éclipsée. D’ailleurs lorsque son amant s’est pendu, Sala Ba était partie à Kolda et est restée trois jours sans communiquer avec celui-ci. Mieux, c’est de là-bas qu’elle a été informée de la mort de Cheikh Tidiane Baldé.
Dans un premier temps, elle va déclarer être à Kaolack avant d’être localisée à Kolda. Selon ses propos, son amant lui aurait dit que si elle la quitte, il allait mettre fin à ses jours.
Après la découverte de la mort de Cheikh Tidiane Baldé, des indices ont montré que Sala Ba est la dernière personne avec qui la victime a échangé. A en croire notre source, cette mort est suspecte. Selon certains, les deux amoureux auraient eu une vive altercation relative au partage de biens.
L’arrestation de Sala Ba intervient 10 mois après la mort de son époux, Alain Rice, un médecin français résidant à Warang dans la commune de Malicounda où il avait ouvert une clinique dentaire. Ce médecin français a été froidement tué par des agresseurs. L’horreur s’est déroulée le 26 novembre dernier vers les coups de 21 heures, à Warang. Selon l’enquête, les agresseurs voulaient voler la chaîne en or que portait la victime. C’est à bord d’une moto que les malfaiteurs ont suivi Alain Rice, qui faisait une promenade. En arrachant sa chaîne, les bandits l’ont blessé au niveau du cou alors qu’il venait de subir une opération chirurgicale. Il s’était levé et avait demandé aux gens d’appeler la gendarmerie avant de s’affaisser au sol.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here