PARTAGER

L’érection de l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd) dans la commune de Diass n’enchante pas tout le monde. Après les populations du village de Boukhou, ce sont les habitants de Packy qui ont battu le macadam hier pour dénoncer la spoliation de leurs terres par une entreprise privée. Selon le porte-parole de ces populations, la société a déployé des tracteurs au niveau de leur champ pour faire un terrassement. «Lors­que nous avons vu ces engins sur nos terres, nous sommes allés nous plaindre au niveau de la commune de Diass mais l’autorité municipale nous dit qu’elle ne sait pas qui a autorisé ces engins à travailler sur les lieux. C’est finalement qu’on nous a dit que c’est une société de Btp, qui fait le terrassement et nous savons que cette société travaille dans l’habitat et nous refusons que nos terres soient spoliées pour ensuite les morceler et les vendre à d’autres gens», a déploré Saliou Ndiaye.
Par conséquent, les populations n’accepteront pas que la société puisse venir construire des logements sur leurs terres. «Elle dit qu’elle a besoin de 718 hectares pour dérouler son projet. Nous n’accepterons pas que cette société puisse venir pour nous arracher nos terres», avertit le porte-parole des populations. Quant à Issa Faye, habitant le village de Packy, cette agression risque de compromettre l’extension du village. «La réponse servie par la commune n’est pas claire car elle nous dit que c’est un projet de l’Etat alors que les projets de l’Etat sont connus de tous mais ici c’est le flou total. Si l’Etat laisse faire, nous n’aurons plus de réserve dans ce village», déplore M. Faye.
abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here