PARTAGER

L’appel du président de l’Apr lors de l’Université républicaine de la Cojer n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Macky Sall avait enjoint les responsables de son parti de s’unir et de descendre à la base pour faire inscrire massivement leurs militants et les citoyens en général sur les listes électorales. Dans la commune de Diass, ils ont répondu à cet appel. Ils ont d’abord appris de leurs erreurs lors des élections locales en enterrant leur hache de guerre pour aller aux élections législatives du 2 juillet prochain. Les premiers jalons de
cette union ont été posés hier par Abdourahmane Niang. Ce res­pon­sable Apr de Diass a
de­man­dé à ses camarades de par­ti Mamadou Ndione, Fatou Ndione, Ismaïla Faye et tous les autres qui sont dans la commune de se donner la main pour offrir au Président Macky Sall une «majorité confortable» à l’Assemblée nationale. En attendant, M. Niang qui faisait face à la presse a invité l’Etat à décentraliser les commissions administratives dans les communes pour que les citoyens puissent s’inscrire.
Mais en même temps, il estime que le Président Macky Sall doit revoir sa politique dans la commune. «Depuis 1972, Diass n’a plus connu de député. Nous en voulons un au moins. Mieux, dans ses nominations, le Président a laissé en rade les fils de la commune. Pourtant, nous avons assez de cadres pour occuper de hautes fonctions dans l’Administration. L’Apr ne doit pas faire moins que le Pds et le Ps», a souligné M. Niang.
abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here