PARTAGER

Comme chaque année, la chanteuse Ramatoulaye Ndiaye alias Shula Ndiaye initie une tournée nationale. Cette année, «Paix et développement local : quelle mission pour les femmes et les jeunes» est le thème choisi pour ce «Shula acoustique digital tour».

Face à la presse à Saly pour le lancement officiel de son album intitulé Jammi reew, la chanteuse Ramatoulaye Ndiaye alias Shula Ndiaye a déclaré qu’elle compte entreprendre une grande tournée nationale d’un an qui devrait la conduire dans 13 régions du Sénégal. Un évènement qui sera ponctué par des échanges sur la problématique «Paix et développement local». Selon l’artiste, cette  sixième édition de «Shula acoustique digital tour» va se dérouler sur un an. «Cette tournée se déroulera du 31 octobre 2020 au 30 octobre 2021, avec un ambitieux programme répondant aux exigences du Covid-19. Elle comprend une tournée nationale avec 17 dates retenues pour 13 régions du Sénégal, des échanges sur la thématique retenue et des interventions sur les questions de paix et de justice sociale», a précisé Shula Ndiaye. Selon la chanteuse, cette tournée vise à participer à la relance du tourisme. «Nous voulons participer à notre manière à la relance. Et il me semble qu’avec le contexte de Covid-19, nous avons tous eu un problème à voir les artistes se produire parce qu’il fallait respecter les règles de confinement et les mesures barrières. Maintenant qu’on est en train de souffler un peu, on a proposé un concept socio-culturel», a rappelé Shula Ndiaye. Ainsi, elle veut que la culture soit au service de la relance du tourisme. «On est impacté, mais il y a possibilité pour les artistes de comprendre qu’il y a toujours moyens de collaborer avec les hôtels et les acteurs. Et le tourisme, sur le plan économique, peut beaucoup apporter pour notre pays. Mais on veut promouvoir ce tourisme culturel, ce tourisme local qui peut permettre aux nationaux de découvrir davantage leur pays et ne pas attendre les étrangers pour la relance. Et au niveau du ‘’Shula acoustique digital tour’’, on va le raconter en images lors des plateaux-concerts afin de faire découvrir aux Sénégalais la beauté de beaucoup de sites et le potentiel touristique sénégalais», indi­que-t-elle. Ce format a été repensé en réponse aux exigences du Covid-19 afin de mieux s’adapter au contexte, et demeurer dans la continuité du concept à dimension socioculturelle que la chanteuse avait lancé le 21 juin 2010 à Rufisque, sa ville natale.
L’artiste a dit miser sur le numérique avec ce nouveau format proposant des séries de plateaux-concerts en streaming et replay, avec comme support promotionnel une scène itinérante autour des arts et de la culture, au service du développement, en un mot, une initiative qui se veut participative et qui allie musique, actions humanitaires et sociales, échanges artistiques également. Elle a déclaré avoir comme objectif de sensibiliser le large public sur les activités culturelles et entamer ainsi une stratégie de conscientisation et de mobilisation autour des véritables questions de développement et du rôle particulier des femmes et des jeunes dans la transformation économique et sociale. Consciente que c’est en cette période de crise qu’on a plus besoin de l’art, elle invite à être créatif et proposer aux citoyens ce qui les intéresse. «Je fais partie des artistes qui croient que la culture peut beaucoup aider le pays, mais aussi et surtout nous donner des opportunités d’aider les jeunes et les femmes. A travers le message que nous délivrons dans nos œuvres, nous devons jouer un rôle dans le changement du vécu quotidien des populations. Nous devons divertir tout en étant présents quand les citoyens auront besoin de nous», a déclaré l’artiste. Cette cérémonie de lancement à Saly a donné le top départ de la sixième édition du «Shula acoustique digital tour». Elle a consisté en un dîner-spectacle en format plateau concert Tv autour du thème «Spécificités de Saly, relance du tourisme dans le contexte Covid-19».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here