PARTAGER

Le ministre de l’Education nationale promet sept innovations majeures pour le bon déroulement de l’année scolaire. Il dit : «Nous avons instauré la confiance, maintenant il s’agit de travailler à la consolidation de l’apaisement du climat social pour qu’il ne soit pas seulement sur une année. Il faut respecter tous les engagements pris en direction de ces partenaires et pour cela il faut avoir une démarche proactive. Il faut aussi intensifier le pilotage pédagogique au niveau national et des circonscriptions, le renforcement du dispositif des examens et con­cours. Nous n’avons été concernés par les fuites mais nous avons connu des triches.» Il espère le renforcement des acquis pour le démarrage des cours dés la rentrée scolaire, l’ouverture 5 structures dans le préscolaire, 30 écoles élémentaires, 10 collèges d’enseignement moyen et 5 lycées dans chaque inspection d’académie et l’amélioration de la gouvernance du secteur de l’éducation.
Interpellé sur le climat social, qui doit prévaloir sur l’année scolaire 2017-2018 avec certains syndicats qui ont émis des préavis de grève, Serigne Mbaye Thiam rassure la communauté éducative. «Pendant toute l’année scolaire, nous n’avons fait que ça les mardis de chaque mois, c’est-à-dire les suivis des accords. Et plus encore, le 6 juillet nous avons eu une rencontre au niveau du ministère de la Fonction publique, qui a regroupé tous les départements ministériels concernés par les revendications des organisations syndicales. On a pris point par point tous les points de la plateforme qui avait fait l’objet d’accord et nous les avons parcourus. Donc les organisations syndicales sont informées sur le niveau d’exécution», informe M. Thiam. En revanche, il reste une revendication importante à satisfaire. Il ne se voile pas la face : «Le point critique que nous avons et sur lequel nous devons discuter, c’est la question de l’indemnité de logement parce qu’on s’est rendu compte que lors de la rencontre du 6 juillet, c’était le point de fixation pour les organisations syndicales. Donc, c’est le lieu d’annoncer que nous allons avoir les concertations partenariales annuelles de rentrée scolaire avec les organisations syndicales, le parents d’élèves, les organisations de la société civile et tous les partenaires sociaux les 23,24 et 25 septembre 2017. Ces concertations auront pour objectif d’évaluer ce qui a été fait sur et ensemble avec les partenaires sociaux, nous allons fixer une nouvelle feuille de route pour 2017-2018», a t-il souligné .
abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here