PARTAGER

Le directeur de Cabinet du Président Macky Sall serait incapable de faire entendre raison aux différentes fractions de la Cojer du département de Mbour, qui toutes veulent tenir des meetings au même endroit, au risque d’accentuer la division interne.

Après les invectives, injures et insultes entre responsables Apr, c’est au tour des jeunes de la Cojer départementale de Mbour d’entrer dans la danse. Et cette fois-ci, si on n’y prend garde, le sang pourrait couler. En conférence de presse avant-hier à Nguékokh, la Cojer départementale de Mbour a accusé le ministre directeur de Cabinet, Me Omar Youm, de créer la division au sein de l’Apr dans le département.
Selon le président de la Cojer départementale, Ernest Ngom, au moment où le Président Macky Sall entame une dynamique unitaire pour aplanir les divergences et remettre de l’ordre dans le parti, son directeur de cabinet lui, prend le contresens de cette dynamique pour diviser les jeunes : «A l’origine, les deux Cojer avaient programmé deux meetings le 7 mai et le 13 mai 2017 à Nguékhokh, et sur instruction du président de la République, les deux groupes se sont retrouvés le 2 mai dernier de 20H à 4H pour transcender nos divergences. Me Omar Youm, Cheikh Issa Sall, Maguette Ba, Pape Diouf ont pris part à cette rencontre. Au cours de nos échanges, il a été retenu la suspension des deux meetings et de nous retrouver le jeudi 4 mai pour trouver un compromis sur un meeting commun pour couronner cette unité. Les responsables présents ont loué cette sérénité retrouvée au sein de la Cojer. Et Me Omar Youm s’est porté garant de l’effectivité de cette entente», a déclaré le responsable de la Cojer départementale.
N’ayant pas trouvé de compromis pour une date pour le meeting commun, ces jeunes accusent Me Omar Youm d’être à l’origine car c’est lui qui devait trancher le débat : «Aujourd’hui, s’il y a échec, c’est parce que Me Omar Youm l’a voulu. Ce fiasco porte son empreinte dans la mesure où il a préféré courber l’échine au lieu d’élever la voix pour interdire  d’organiser ce meeting à Nguékokh ; car c’est lui qui a laissé le maire de Nguekokh aller déposer une autorisation. Cet épisode politique nous édifie davantage sur la nature du responsable Omar Youm, qui ne se soucie que de son intérêt», ont craché ces jeunes.
Ces membres de la Cojer invitent Me Youm à demander aux jeunes qui veulent organiser leur meeting le 13 mai prochain, de surseoir à cette décision. «On lui dit que si ces jeunes s’entêtent à organiser leur meeting, qu’il sache que nous aussi nous allons organiser un meeting à cette même date dans la même localité. Nous savons que c’est un schéma politique pour écarter notre date du 7 mai et enfin tenir leur date, ce que nous n’allons pas accepter. Nous prenons l’opinion à témoin par rapport à tout ce qui se passera ici à Nguékokh le samedi 13 mai», a clamé le président de la Cojer départementale de Mbour.
abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here