PARTAGER

L’Agence d’Assistance à la sécurité de proximité va recruter à nouveau 3000 Agents. L’an­nonce a été faite hier lors de l’Atelier de sélection pour le recrutement de 3000 Agents de sécurité de proximité ouvert à Saly. Le directeur général de l’Agence de sécurité de proximité Me Pape Khaly Niang a déclaré que 26 mille demandes ont été recensées cette année et compte sur les préfets pour entériner les choix. «Les préfets ont été toujours en premier rang de ce recrutement, en 2013 ils étaient là pour nous accompagner dans le processus de recrutement, qui a porté ses fruits. En 2013, 10 mille jeunes ont été recrutés sur les 19 mille candidats qui se sont présentés et il y avait aucune contestation. Ce produit propre au Sénégal va passer de 10 mille agents à 13 mille agents. Aujourd’hui nous avons 26 mille candidats sur 3 mille à recruter, cela démontre que le citoyen veut assurer sa propre sécurité avant de consommer la sécurité ; le citoyen est devenu acteur de la sécurité», explique Me Niang.
Parallèlement  au recrutement des 3 mille Asp, le directeur général a annoncé le lancement d’un programme spécial dénommé  «Quartier sûr». «Cela con­siste à mettre des Asp à la disposition des quartiers sous la responsabilité du préfet encadré par le délégué de quartier et en même temps l’ensemble des couches de la population afin de permettre aux citoyens de dormir tranquilles. Ce programme a été expérimenté dans 7 quartiers de Dakar maintenant le programme de l’Asp consiste à sortir de Dakar à aller dans la banlieue et d’aller aussi dans les départements afin d’être plus visible», avance Me Niang. Revenant sur les acquis de son agence, il cite le programme «un Asp, un métier», qui a été mis en œuvre grâce à l’appui du ministère de la Formation professionnelle, «qui permet aux Asp sur toute l’étendue du territoire national d’avoir une formation gratuitement, l’autre acquis, c’est les Asp qui voyagent gratuitement dans les bus Dakar Dem Dikk».  Autant d’acquis, aux yeux du directeur général, qui montre que les Asp sont «en train de marcher vers la valorisation sociale par rapport à leurs pécules de tous les mois».
aciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here