PARTAGER

Le candidat de la coalition SonkoPrésident était hier à Mbour pour battre campagne. Une étape très mouvementée car certains responsables de l’Apr de Mbour, en l’occurrence Cheikh Issa Sall et Sira Ndiaye, ont voulu empêcher Ousmane Sonko de tenir son meeting en bloquant toutes les issues. Finalement, il a fallu l’intervention de la police pour que ce dernier puisse faire sa caravane avant de filer tout droit à l’esplanade de la mairie pour y tenir son meeting. Malgré cet incident, Ousmane Sonko a observé au début de son speech une minute de silence en mémoire des personnes décédées dans la caravane de Macky Sall. «Je lui lance un appel, nous ne voulons que la paix mais qu’il sache que cela a une limite. J’en profite pour prendre à témoin les autorités religieuses et coutumières, aujourd’hui ils ont voulu nous empêcher d’accéder au quai de pêche mais avec la déferlante marée humaine ils ont détalé comme un avion», ironise-t-il.
Visiblement très content de la mobilisation, il a invité les jeunes à aller retirer massivement leurs cartes. «La jeunesse a compris les enjeux de cette élection, elle est différente de cette jeunesse, qui est transportée moyennant de l’argent. La jeunesse est avec moi et je n’ai pas de doute quant à la victoire au soir du 24 février car cette jeunesse en est consciente et veut sortir de la situation difficile qu’elle est en train de vivre», soutient le leader du Pastef. Lequel a profité de cette tournée pour accuser Macky Sall d’utiliser les moyens de l’Etat pour mobiliser la jeunesse. Il dit : «Cette dernière lui a tourné le dos, il ne lui reste que la violence verbale, physique et morale.»
abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here